Top Ten Tuesday #1




Je suis tombée un peu par hasard sur ce rendez-vous, et je dois dire que le concept me tente bien. Je ne sais pas encore si je m’y tiendrai toutes les semaines, mais je me lance quand même aujourd’hui. Voici de quoi il s’agit : 


Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.


Aujourd’hui, le thème de ce TOP TEN TUESDAY est
les 10 problèmes auxquels on fait face en tant que lecteur 
Allons-y, c’est partie : 

1.       La fièvre acheteuse qui met en colère le banquier 


Si vous êtes comme moi, fanatiques de livres, vous savez de quoi je parle quand j’évoque la fièvre acheteuse du lecteur. Exemple :
Je vais faire un tour en ville pour me balader. Or la Fnac est sur mon chemin (c’est pas de bol quand même XD). Je ne peux pas résister à l’envie d’y aller pour jeter un petit coup d’œil, en toute innocence. Alors je file au troisième étage, juste pour regarder hein, pas pour acheter. Et BOM ! Je tombe littéralement sur le livre qui me fait envie en ce moment, juste là, sous mon nez, bien mis en évidence par la promotion faite autour de sa sortie. Et voilà, je ne peux pas résister à l’envie de me l’offrir.
Le problème, c’est que je vais souvent en ville pour me balader … Et mes balades ne plaisent pas trop à mon porte-monnaie … Arf, si j’étais Crésus ! 

2.       Devoir se contenter de l’édition la moins cher (et souvent la plus moche)


Du coup, vu que je ne peux pas forcément toujours me payer un beau livre, en grand format, avec la magnifique couverture qui donne bien envie de le dévorer, j’attends sa sortie en format poche, pour le payer moins cher. Le problème, c’est que la diminution des dimensions du livre est (très souvent) proportionnellement égale l’augmentation de sa laideur. Bah oui, je sais pas vous, mais moi, je trouve que les éditeurs de poche français ne font pas beaucoup d’effort de ce côté-là. Les couvertures sont soit vieillottes, soit complètement improbables. Pour moi, ça gâche tout le charme du livre, alors que d’autres arrivent parfaitement à magnifier les petits formats, comme les éditeurs anglais par exemple. Enfin bref, heureusement que le contenu est le même ! 



3.       Devoir payer l’ebook en plus de la version papier, et vice versa


Pour ceux qui ne le savent pas, en plus d’être accroc aux livres, je suis aussi une mordue de nouvelle technologie. Je passe mon temps sur mon mes ordinateurs, je ne vis pas sans mon iPhone, et j’adore être à la pointe de la nouveauté. Je me suis récemment laisser convaincre par la liseuse électronique et toutes les merveilleuses possibilités qu’elle offre. Or, quand on achète un livre en format numérique, la « copie » papier n’est pas offerte avec, et inversement. Donc, si on veut à la fois lire sur liseuse un roman, et avoir la version palpable dans sa bibliothèque, on doit le payer deux fois … Quelle injustice ! Encore une fois, c’est mon banquier qui n’est pas content.  

4.       La pile à lire qui s’allonge


Dégainer sa carte de crédit étant toujours beaucoup plus rapide que de lire un livre en entier (surtout dans le cas d’une acheteuse compulsive comme moi), je vous laisse deviner le nombre exorbitant de livres qui se trouvent dans ma pile à lire … Je ne vous raconte pas la prise de tête lorsqu’il faut choisir le prochain livre à lire parmi toutes ces merveilles ! 

5.       Les livres de la PAL dont on n’a plus envie 


A force de faire attendre certains ouvrages, quelques mois plusieurs années, il y en a certains dont je n’ai plus du tout envie, mais alors, plus du tout, du tout. Et je ne sais pas quoi en faire. Le devoir que je me fais de lire tous les livres de ma bibliothèque me fait penser à ces « oubliés de la PAL » assez régulièrement. Pourtant, je n’y touche pas car j’ai horreur qu’on me force à lire quelque chose. Il faudrait que je trouve une solution quand même. 

6.       La bibliothèque trop petite


Fièvre acheteuse = empilage de livres. Et bin oui, les meubles ne sont pas extensibles. Je sais pas si vous êtes comme moi, mais quand je n’ai plus de place dans ma bibliothèque, j’ai tendance à empiler les livres un peu partout, histoire de quand même les stocker quelque part en attendant d’acheter un nouveau meuble. L’invasion livresque a commencé … !


7.       Le manque de temps pour lire


Prendre le temps de lire, voilà un défi qui me tient en haleine au quotidien. Etant donné que je suis à la fois étudiante et vendeuse en magasin, mon emploi du temps est particulièrement chargé. Quoi qu’il arrive, j’ai pris l’habitude de lire le soir, avant d’éteindre la lumière pour dormir, histoire d’évacuer la journée qui vient de se dérouler. Mais souvent, la fatigue l’emporte et je ne passe pas plus de 10 minutes sur mon bouquin. Je me bataille donc à trouver d’autres moment pour lire, mais ce n’est pas évident. Je regrette un peu le temps où j’étais encore lycéenne. A l’époque je ne me rendais pas compte à quel point le temps est précieux pour un lecteur ! 

8.       L’inconfort de certaines éditions


L’inconvénient avec le livre papier, c’est qu’on ne peut pas choisir la taille et la police d’écriture. On doit se contenter des choix que l’éditeur a faits, et parfois, ça rend la lecture vraiment pénible. Certaines éditions sont mes bêtes noires, comme Bragelonne. Cette maison d’édition publie de magnifiques récits en grand format, avec des couvertures sublimes, mais dès qu’on les feuillette, on découvre une écriture minuscule toute tassée qui fait paraitre la page encore plus longue … Autant vous dire que je n’ai pas du tout l’impression d’avancer dans mes lectures quand je m’attaque à un de leur pavé. C’est très décourageant et je fais toujours en sorte de me procurer le texte chez un autre éditeur. Dommage pour eux. 

9.       Trouver sa position pour lire


Je ne sais pas vous, mais moi il y a certaine position dans lesquelles je ne peux pas lire. Il est hors de question que je lise debout, et la position assise est assez inconfortable je trouve. J’aime être allongée (dans mon lit si possible :D) pour pouvoir pleinement profiter de ma lecture. Du coup, je ne peux pas lire partout. Je suis une enquiquineuse, je sais ! ^^

10.   L’attente du tome suivant


Je suis le genre de fille à adorer les sagas, les cycles, les chroniques et autres formes d’histoire à rallonges qui n’en finissent pas. Or, lorsque je suis en plein dans la lecture d’une de ses intrigues à multiples tomes, il me faut le suivant tout de suite. Je n’aime pas attendre un an (ou plus) la sortie de celui d’après. Je suis impatiente. Et parfois, ces trop longues périodes d’attentes me gâchent ma lecture. C’est dure la vie de lecteur. 

Et voilà, le Top Ten Tuesday d’aujourd’hui est terminé. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, si vous avez aimé (ou pas) et pourquoi. Personnellement, j’ai pris beaucoup de plaisir à rédiger ce billet et je pense (et espère) que c’est le premier d’une longue série. 

Thème de la semaine prochaine :

Les 10 choses qui vous facilitent la vie en tant que bloggueur (Bibliomania, Goodreads, un carnet, etc...)

Partage !

2 petits mots

  1. Très beau top, je me retrouve dans la majorité de tes points :) Et comme toi, je trouve aberrant de ne pas avoir accès à la version numérique quand on achète un livre papier. Une injustice, oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A notre niveau, je ne sais pas si on peut faire avancer les choses. Le commerce étant ce qu'il est, je pense qu'on est pas près de régler le problème ...
      Merci pour ton commentaire :D

      Supprimer