Du Livre à l'écran #2 : The Mortal Instruments, mon avis sur les bandes-annonces



Bonsoir, bonsoir !
Nous sommes (toujours) mercredi et pour ce deuxième "Du Livre à l'écran", j'ai décidé de vous parler de mes impressions concernant les trailers de The Mortal Instruments qui sort dans 7 jours tout pile et que je vous présentais la semaine dernière. 

Alors il n'était pas du tout prévu que je vous parle de ça à la base, mais j'ai terminé avant hier soir ma lecture de La Cité des Ténèbres (tome 1) de Cassandra Clare, et ce matin j'ai regardé pour la première fois les bandes-annonces, pour me faire une idée du film. Je m'étais coupée autant que possible de toute l'exubérante promotion de ces derniers pour préserver ma lecture. Aujourd'hui j'ai découvert les premières images de l'adaptation et je dois dire que j'ai peur ... Très peur ! 

Voici les trailers en question : 




Tout d'abord, parlons de la chose cruciale et élémentaire : le casting ! L'histoire se base sur les aventures de 5 adolescents qui ont entre 15 et 17 ans environ. Pourtant, voici les acteurs qui ont été choisi : 

-          Clary, 15 ans : Lily Collins, 24 ans 
-          Jace, 16 ans : Jamie Campbell Bower, 25 ans 
-          Alec, 15/16 ans : Kevin Zegers, 29 ans 
-          Isabelle, 16/17 ans : Jemima West, 26 ans
-          Simon, 15 ans : Robert Sheehan, 25 ans

Mais que s’est-il passé ? Comment peut-on incarner de manière crédible un ado de 15 ans quand on en a 29 ?! C'est marketing, je sais. S’il n’y avait que ça, à la rigueur, ça aurait pu passer. Mais je trouve qu’il y a beaucoup trop d’incohérences concernant le physique des acteurs, à part peut-être pour l’acteur choisit pour Jace qui me parait pas trop mal. L’exemple le plus aberrant pour moi est celui du choix concernant Isabelle. Elle est décrite, et c’est un sujet assez fortement exploité tout au long du récit, comme une jeune femme assez grande, brune, avec des courbes très généreuses. Or, Jemima West est beaucoup plus petite que Lily Collins, qui est sensée incarnée l’ado frêle, petite et menue qu’est Clary … 



Pour moi, le choix de Lily comme actrice principale est une réelle déception car elle ne correspond pas du tout à l’image qui est donnée de Clary dans le livre. Pourtant Cassandra Clare, l’auteure, a validé elle-même le casting et a été très présente pour que l’univers soit rendu comme elle l’imaginait. Si c’est son choix, pourquoi pas. J’accepte. J’espère juste que le jeu des acteurs va me faire oublier ces désagréments physiques …

Ensuite, parlons de l’adaptation de l’univers. Les Chasseurs d’Ombres sont sensés, à certains moments, être littéralement couverts de marques (runes protectrices). Dans les bandes-annonces, on voit qu’il porte des espèces de tatouages éparses qui ne sont vraiment pas esthétiques à mon gout. Les runes sont des éléments très important dans le récit et sont décrites comme de magnifiques entrelacs et spirales, des motifs extrêmement travaillés. Mais où sont-ils ? 

Les trailers nous donnent un aperçu rapide des créatures que vont rencontrer nos protagonistes. J’ai trouvé le vorace assez bien fait, il m’a pas mal plu. De même, les loups-garous restent des loups, rien d’extraordinaire. Par contre, les vampires tombent totalement dans le cliché hollywoodien du genre, avec leurs yeux vitreux bizarres. Ils sont décrits dans le livre comme très maigres, très blancs avec de longues canines. Aucune mention pour les yeux … Leur interprétation me parait très caricaturale. 

A part ça, l’institut est joli, je trouve, de même que les autres lieux vaguement illustrés. Les costumes ont l’air assez fidèle aussi, même si je trouve que la capuche de Jace fait vraiment bling bling. Mais bon, n’oublions pas que le cinéma américain se veut très exubérant. De même, la scène d’ouverture dans la boite de nuit a volontairement été déplacée au milieu de la foule pour faire plus d’effet, alors qu’elle est sensée se passer à l’abri des regards. Ça ne me dérange pas outre mesure étant donné qu’il ne s’agit que d’une adaptation qui se veut quand même assez tape-à-l’œil. Mais aux vues des premiers visuels, je n’ai pourtant pas l’impression que les 60 millions de dollars de budget ont suffi un film qui soit réellement « beau » esthétiquement parlant. 


Étant donné cet avis plus que mitigé sur les bandes-annonces, et que le film est déjà sorti aux USA il y a un petit moment, j’ai fait ma petite enquête. Il s’avère que, comme Les Ames Vagabondes sorti plus tôt cette année, The Mortal Instruments est un réel échec commercial, au point que l’avenir de la saga au cinéma est compromis faute d’affluence dans les salles. En effet, un deuxième opus était en préparation jusqu’à il y a peu, mais la maigre recette de 30 millions de dollars, soit deux fois moins que le budget du film, a poussé la production à stopper net son projet de suite. Pour le moment, plus aucun financement n’est engagé et on ne sait pas si le projet sera repris ultérieurement ou non. 

Bref, ces trailers ne m’ont pas convaincue et je n’ai pour le moment pas accroché au casting et assez peu aux visuels. Les quelques blogueurs chanceux qui ont pu assister à des projections en avant-première ont tout de même adoré l’adaptation en soulignant sa qualité, notamment en ce qui concerne le choix et les performances des acteurs. Pour ma part, c’est vrai parce que j’ai adoré le livre que je vais me déplacer pour voir le film. J’espère sincèrement être surprise et revenir sur mon avis après avoir vu en entier l’adaptation.

Et vous, est-ce que les bandes-annonces vous tentent ?

Partage !

0 petits mots