L'Homme étoile de Sara Douglass, tome 3 de la trilogie d'Axis


Avec le tome L’Homme étoile, je viens de terminer la lecture de la trilogie d’Axis de Sara Douglass. Je l’avoue, j’ai encore mis beaucoup de temps à le lire (trop à mon goût) mais cette année, je crois que ça va être le cas de nombreux romans… Surtout que pendant plus d’un mois je n’ai pas pris le train (lieu de prédilection pour la lecture cette année), vacances et stage obligent ! Mais revenons en au roman que je viens de terminer.

Le Ponton-de-Jervois est tombé entre les mains de Gorgrael.
L’armée d’Axis, très affaiblie après la victoire contre les troupes de Borneheld, doit marcher vers le nord pour affronter une horde de Skraelings et de Griffons. Axis est contraint d’invoquer le pouvoir de la Danse des Etoiles. Mais, dépassant ses limites, il finit par se consumer de l’intérieur…
Ignorant tout du sort d’Axis, Faraday continue à restaurer l’antique forêt de Tencendor, tandis que les Sentinelles se lancent dans le voyage fatal auquel elles ont été condamnées des milliers d’années auparavant.
Dès lors, Azhure doit faire face à deux missions cruciales : sauver Axis, et aider Faraday à triompher du dieu Artor. Réussira-t-elle, alors que la trahison menace de nouveau ?

Durant cette lecture, je me suis rendu compte de l’évolution importante des personnages. La trilogie se déroulant sur trois ans, il est normal que les personnages changent. Mais pour certains, ce fut plus impressionnant que d’autres. Notamment pour les personnages principaux : Axis, Faraday et Azhure. Ils ont davantage confiance en eux, ils sont plus rassurés, plus mûrs. Ils ont des responsabilités très importantes qui les rendent responsables, sages. D’ailleurs, sans spoiler, la nouvelle condition d’Axis et d’Azhure m’a agréablement surprise.

Ce qui change dans ce tome 3 par rapport aux deux autres, c’est que les dieux interviennent dans la narration et ont un rôle dans la quête d’Axis. En effet, on fait leur connaissance et on assiste à un nouveau conflit entre eux. Plus précisément entre un dieu et les autres.

Ce qui m’a aussi freiner en lisant ce dernier tome, c’est tout simplement parce que je prenais conscience que c’était la fin de la saga, que j’allais bientôt quitter cet univers que j’ai tellement apprécié, au point d’avoir changé ma PAL. Effectivement, tous les secrets nous sont dévoilés petit à petit en nous laissant le temps de faire nos propres hypothèses. Ce qui est agréable c’est que Sara Douglass laisse des explications en suspends, pour lui laisser l’occasion de les aborder dans une nouvelle trilogie. D’ailleurs, en regardant le site de Bragelonne, j’ai eu confirmation sur le fait qu’il y a une suite avec la nouvelle génération des personnages. Hélas, je ne les ai pas en ma possession et je ne crois pas qu’ils existent pour l’instant chez Milady.

Pour terminer, certes, la victoire d’Axis sur son frère Gorgrael est évidente, logique et attendue. Mais, le sort d’Axis, Azhure et notamment Faraday est surprenante, voire même triste. Mais je n’en dis pas plus car je risque de spoiler.

Vous l’aurez compris, j’ai Adoré cette trilogie ! J'ai détesté ne pas pouvoir prendre le train plus souvent pour me plonger dans la lecture de ce dernier tome. J'ai éprouvé de nombreux sentiments : haine, colère, joie, tristesse, etc. Ce fut un véritable coup de cœur !

Et vous, qu’en pensez vous ?

FICHE TECHNIQUE : 

- Titre : L'homme étoile 
- Saga : La Trilogie d'Axis (tome 3)
- Auteur : Sara Douglass
- Éditions : Milady
- Paru en août 2008
- 695 pages
- 9€
- Extrait : "Le nouveau général de Gorgrael savait qu'Axis ne serait pas facile à vaincre, car c'était un chef de guerre expérimenté à la tête de solides vétérans. Mais l'ancien Tranchant d'Acier serait mort avant le coucher du soleil, car les visions ne mentaient pas."

Partage !

0 petits mots