Chronique : Les sièges de transport, tome 2 de la BD Kaamelott



Je suis une méga grande fan de la série Kaamelott. L’univers crée par Alexandre Astier est un réel antidépresseur pour moi et je suis en pleine crise de nostalgie de la série. J’ai donc décidé qu’il était temps de m’attaquer au deuxième tome, Les Sièges de Transport.


Le péril s'abat à nouveau sur Kaamelott. De puissants objets magiques ressurgissent des profondeurs de l'oubli et menacent de tomber entre les mains d'un dangereux Chef Viking. Qui gagnera la course pour Les Sièges De Transport ? La troupe d'élite de Kaamelott, les Seigneurs Perceval et Karadoc ? Ou Haki, dont la proue du Drakkar menace de fendre le sable des plages du Royaume de Bretagne ?

Avant-hier, j’ai terminé mes partiels. J’avais besoin de décompresser. En général, je me refais une saison de Kaamelott. Ca me redonne le moral et je repars. Manque de bol, je les connais toutes par cœur … (Tu connais la meuf qui les a regardé 15 000 fois chacune ? C’est moi !) Alors j’ai sauté sur le deuxième opus de la BD, un an après avoir lu le premier (ma chronique est ici). 

Encore une fois, j’ai retrouvé avec grand plaisir les personnages et l’ambiance. C’est la même équipe que pour le tome précédent qui est aux commandes : Alexandre Astier, Steven Dupré et Benoit Bekaert. Les dessins sont les mêmes, le ton est le même et j’ai une nouvelle fois passé un très bon moment, et même un meilleur !

J’ai trouvé le scénario beaucoup plus drôle et l’histoire plus « crédible ». Je m’explique. On peut dire que la BD se découpe en deux intrigues. D’un côté, Arthur est à Kaamelott et cherche à trouver un coin tranquille pour travailler.  J’ai adoré tout le burlesque mis en place. Je dirai que le trait est encore plus grossit que dans la série, mais ça m’a absolument pas dérangé. Cette histoire de céléri-rave (je n’aurai jamais cru écrire ce mot dans une de mes chroniques) m’a vraiment trop fait rire ! J’étais toujours après me demander ce qui allait arriver ensuite. C’est une grande réussite pour moi. 


D’un autre côté, Perceval et Karadoc sont envoyés en mission pour récupérer un objet magique. Comme à leur habitude, ils ne comprennent rien et font n’importe quoi. Forcément les ennuis arrivent. Honnêtement, même s’il s’agit de l’histoire principale, je l’ai trouvé beaucoup moins percutante que le reste. Toutefois, elle est beaucoup plus crédible que l’histoire de zombies du premier tome. Pour moi, la quête d’un objet magique semble beaucoup plus coller à l’univers de base. J’ai donc beaucoup plus aimé cette intrigue que l’autre, même si je pense qu’on n’a pas atteint le top du top de ce qui peut être fait.
 
Ce deuxième tome est pour moi beaucoup plus pertinent que le premier. J’ai beaucoup plus aimé. Si à chaque nouvel opus l’intrigue s’améliore autant, je vais de plus en plus aimer cette série. Ça me pousse à continuer sur ma lancée. Je pense lire le tome 3 d’ici peu. A ce jour, 8 tomes ont été publiés. 

Je lui ai mis :

FICHE TECHNIQUE : 




Titre : Les sièges de transport 
Saga : Kaamelott (tome 2)
Auteurs : Alexandre Astier, Steven Dupré, Benoit Bekaert
Editions : Casterman (15 décembre 2007)
47 pages 
13,50€

Partage !

2 petits mots

  1. Je te découvre via HELLOCOTON que je viens aussi de découvrir.^^
    Et je dois avouer que moi qui adore Kaamelott je n'ai pas attaché aux BDs pour la simple raison que les dessins ne me plaisent pas. Je trouve les personnages vraiment mal dessiné ce qui j'avoue me rebute un peu. Et je les trouve pire à partir du 2.
    Mais ça ne m’empêche pas d'avoir les 5 premiers tomes dans ma bibliothèque ^^ Par contre un truc qui est bien, c'est que quand on lit les bulles on a la voix des personnages en tête. J'adore !

    Bonne lecture et bon WE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, les dessins ne me dérangent pas. Je les prends comme une interprétation personnelle de la part de l'auteur. Je suis pareille que toi en ce qui concerne les bulles et les voix. Je les imagine très bien et c'est ça qui me plait aussi ! ^^

      Supprimer