L'IMM de Marianne #2 : spécial polar


En ce moment je n'ai pas trop eu le temps de lire entre le concours et le mémoire qui est enfin imprimé. Mais, juste après le concours, pour me redonner du courage, je me suis arrêtée dans la petite librairie d'une commune voisine pour commander un ouvrage, et ... je suis ressortie avec trois polars ... oui, TROIS ! en prévision de mes lectures de cet été !


Voici donc mes achats :

Vienne la nuit, sonne l'heure de Jean-Luc Bizien


SYNOPSIS : 

Qu'est-ce que la violence? Une question singulière à laquelle l'aliéniste Simon Bloomberg va chercher à répondre... pour son plus grand malheur. Au fils des jours, les troublantes confessions de ses patients révèlent leur part de cruauté la plus sombre. Dès lors, le praticien est plongé à son tour dans un tourbillon de fureur, au risque de se perdre lui-même au cœur des ténèbres.
Quand un psychiatre est pris dans l'engrenage de la violence.











La Tristesse du Samouraï de Victor del Arbol


SYNOPSIS :

En ce rude hiver 1941, une femme élégante arpente les quais de la gare de Mérida au petit matin. elle presse la main de son plus jeune fils et écrit à l'aîné, qu'elle s'apprête à abandonner, les raisons de sa fuite.
Le train pour Lisbonne partira sans elle, qui vient de disparaître pour toujours. l'enfant rentre seul chez son père, obnubilé par le sabre qu'un homme vient de lui promettre.
Des années plus tard, une avocate envoie sous les verrous un inspecteur jugé coupable d'une bavure. Elle ne sait pas qu'elle ouvre ainsi une terrible boîte de Pandore, libérant quatre décennies de vengeance et de haine dont elle ignore tout et qui pourtant coulent dans ses veines.
Se jouant d'un contexte historique opaque, de l'après-guerre espagnol à la tentative de coup d'Etat de février 1981, La Tristesse du Samouraï est un intense thriller psychologique qui suit trois générations marquées au fer rouge par une femme infidèle. L'incartade a transformé les enfants en psychopathes, les victimes en bourreaux, le code d'honneur des samouraïs en un effroyable massacre. Et quelqu'un doit laver le péché originel.




La Princesse des glaces de Camilla Läckberg


SYNOPSIS : 

Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête, Erica est vite convaincue qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met le jour, dans la petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître, des secrets détestables. Bientôt, on retrouve le corps d'un peintre clochard - encore une mise en scène de suicide...
La Princesse des glaces  signe l'entrée spectaculaire sur la scène du polar international d'Erica Falck, enquêtrice au foyer dont les aventures mêlent le frisson du suspense à l'humour et l'émotion de la comédie de mœurs. 





Et vous, vous connaissez ?

Partage !

4 petits mots

  1. La princesse des glaces me fait trop envie *o*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi ^^ je pense que je vais le commencer d'ici un mois.

      Supprimer
  2. J'ai adoré "Vienne la nuit, sonne l'heure". Je te souhaite de très belles lectures et une bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! J'espère aussi que je vais bien aimé ^^

      Supprimer