Chronique : Ce qui s'est VRAIMENT passé au Pérou (Chroniques de Bane 1) de Cassandra Clare et Sarah Rees Brennan




Il me tardait vraiment de commencer les Chroniques de Bane, cette série de 10 nouvelles partiellement écrites par Cassandra Clare, relatant quelques épisodes de la vie de Magnus Bane (plus d’informations sont disponibles ici). J’ai ajouté à ma PAL la première nouvelle le week-end dernier et je l’ai déjà dévorée !

Si Magnus Bane est interdit de séjour au Pérou, c'est pour une bonne raison. Au cours de ses escapades à Lima, il a entraîné ses amis sorciers Ragnor Fell et Catarina Loss dans des situations périlleuses et a provoqué plusieurs catastrophes. Il a également ingurgité des hectolitres d'alcool et s'est essayé à quelques instruments et danses folkloriques, ce que n'a pas fait remonter sa cote de popularité auprès des Péruviens. Mais pourquoi le Haut Conseil des Sorciers péruviens a pris la décision radicale de l'interdire de séjour ?

Ce qui s’est VRAIMENT passé au Pérou fait à peine une quarantaine de pages. Autant dire que c’est plutôt (et même très) court. Je n’ai pas pu attendre pour la lire, moi qui avait tant hâte de découvrir les aventures de Magnus, un de mes personnages préférés de The Mortal Instruments.

La nouvelle se divise en plusieurs épisodes racontant chacun un séjour au Pérou de Magnus au travers des siècles. Tout correspond bien au personnage : alcool, fêtes, amours, excentricités, tout y passe. On en apprend un peu plus sur son enfance, ses amis, ses activités. J’ai trouvé la nouvelle assez enrichissante, même s’il ne s’agit que de quelques détails glanés de ci, de là.

Le style ne correspond pas vraiment à celui de Cassandra Clare. Il est moins fluide et s’arrête beaucoup sur les détails. L’humour est présent mais semble beaucoup moins spontané, peut-être un peu trop cherché. Ça s’explique certainement par le fait que la nouvelle ait été écrite conjointement avec Sarah Rees Brennan.

Le titre de cette nouvelle est très accrocheur : Ce qui s’est VRAIMENT passé au Pérou, avec le « vraiment » en majuscule. Il s’agit là d’une promesse de réponses inédites. Un certain suspens est instauré tout au long de la nouvelle. On attend la fin avec impatience pour savoir le fin mot de l’histoire. Et quand enfin on arrive aux dernières lignes …

Tout ce que je peux vous dire c’est que j’ai relu plusieurs fois cette fin pour être sûre d’avoir bien compris. Elle m’a complètement frustrée. Ce n’est pas ce que j’attendais. Mais WTF quoi ?!? Pour moi, il manque carrément la moitié de ce que doit comporter la nouvelle. Elle en perd presque tout son intérêt. Je ne comprends pas ce qui est passé dans la tête des auteurs. Je pense qu’elles n’ont clairement pas pensé à leurs lecteurs.

Cette première nouvelle des Chroniques de Bane a donc été en totale demi-teinte pour moi. Du coup, je n’ai pas été convaincue plus que ça part la collaboration entre les deux auteures. L’histoire est bien, mais la fin m’a laissé sur ma faim (admiré le jeu de mot ! XD). Je reste dans l’incompréhension. Je vais quand même lire les nouvelles suivantes, parce que je veux voir comment évolue le tout, mais j’espère qu’elles ne seront pas toutes comme celles-là !

Je lui ai mis :

FICHE TECHNIQUE

Ce qui s'est vraiment passé au Pérou
Titre : Ce qui s'est VRAIMENT passé au Pérou 
Saga : Les Chroniques de Bane 
Auteures : Cassandra CLARE et Sarah Rees BRENNAN 
Editions : 12/21 (30 janvier 2014)
3,49€
38 pages
Extrait :
"Ne me laisse pas là," dit Ragnor. "Tu dois le jurer, Bane."
Magnus souleva un sourcil. "J’engage mon honneur !"
"Je pense vraiment ce que je t’ai dit" ajouta Ragnor. "Je te retrouverai. Je retrouverai quels que soient les vêtements ridicules que tu porteras. Et j’emmènerai un Lama dans la chambre où tu dors et je m’assurerai qu’il urine sur tout ce qui se trouve dans ta penderie."
"Inutile d’être désagréable à ce sujet," répliqua Magnus. "Ne t’inquiète pas. Je peux t’apprendre tous les mots dont tu as besoin pour le moment, et le premier est… Fiesta."
Ragnor se renfrogna. "Qu’est-ce que ça veut dire ?"
"Cela veut dire, Fête" Un autre mot important est : Juerga"
"Et celui-là, que veut-il dire ?"
Magnus garda le silence.
"Magnus, " dit Ragnor, l’air sévère. "Est-ce que ce mot veut aussi dire 'fête'? "
Magnus ne put s’empêcher de se fendre d’un sourire. "Je m’excuserais," ajouta-t-il "mais je n’aurais aucuns regrets."

Partage !

5 petits mots

  1. Réponses
    1. Ça c'est sûr. Je ne m'attendais vraiment pas à un truc mal fini comme ça ... :/

      Supprimer
  2. J'ai pensé exactement la même chose que toi en lisant cette nouvelle, qu'est-ce que j'ai été déçu ! Je m'attendais à mieux, surtout que Magnus est également un de mes personnages préférés. Par contre je ne savais pas du tout que c'était une série de 10 nouvelles, du coup j'espère que les autres seront mieux ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça vient du fait que ce ne soit pas Cassandra Clare uniquement qui ai écrit la nouvelle. On sent vraiment qu'il y a quelqu'un d'autre.
      D'après ce que j'ai lu, les autres nouvelles sont meilleures. On croise les doigts ! ^^

      Supprimer
  3. Coucou,

    Ayant abandonné The mortal instruments au début du tome 3, je voudrais savoir si je pouvais lire les chroniques de Bane sans que celà ne me pose de problèmes dans la compréhension de ce dernier ?


    Merci :)

    RépondreSupprimer