Lire en VO #1 : 10 bonnes raisons de commencer !


Je vous l’annonçais le week-end dernier, j’ai envie de (re)tenter la lecture en VO et j’ai aussi envie de partager cette expérience avec vous. Non seulement ça me motivera à continuer, mais en plus, je pense que ça peut vous motiver vous aussi à vous y mettre (si ce n’est pas déjà fait). Pourquoi lire en VO ? Voilà 10 bonnes raisons !

Quand on lit en français le roman d’un auteur français, on lit en VO (c’est évident), mais vous l’avez compris, ce n’est pas ça dont je veux parler. Par « Lire en VO », j’entends lire en langue étrangère, que ce soit de l’anglais, de l’espagnol, du russe ou le Quechua, peu importe. Pour ma part, j’ai choisi l’anglais, parce que c’est la langue avec laquelle j’ai le plus d’affinité et que je connais le mieux.

J’ai bien murit ma décision de tenter à nouveau de lire en anglais. Je sais que ça va ralentir mon rythme de lecture (qui n’est déjà pas bien rapide), mais je pense que ça ne peut m’apporter que du bon. 


Voilà les 10 raisons pour lesquelles je pense que lire en VO est (presque) indispensable :

1. Que ce soit pour le vocabulaire, la grammaire, la syntaxe ou la conjugaison, lire en VO ne peut qu’améliorer vos connaissances dans la langue que vous avez choisie. C’est la raison principale qui motive ma démarche. 

2. C’est approcher de plus près la culture de l’auteur et de son pays. L’écriture est un vecteur de communication qui prend des caractéristiques propres régions. C’est un bon moyen de s’immerger encore plus profondément. 

3. Accéder au texte d’origine permet d’écarter le filtre de la traduction. Quel que soit sa qualité, il s’agit toujours d’une interprétation plus ou moins réussit. On ne reviendra pas sur la version française de Game of Thrones faite par Jean Sola … :/ Le texte d’origine donne accès au « vrai » style de l’auteur.

4. Ça permet de lire avant tout le monde (enfin, avant les francophones) les tomes suivants d’une saga qui n’ont pas encore été traduit. Qui n’a pas rêvé de lire dès sa sortie mondiale l’ultime tome des aventures d’Harry Potter ? 

5. Ça permet d’accéder à des livres dont la traduction francophone n’est pas prévue, comme The Syrena Legacy d’Anna Banks dont je vous parlais dans mon IMM spécial VO (ici). Parfois la littérature étrangère renferme des trésors uniquement accessibles dans la langue d’origine. Je trouve que quelque part, ça renforce leur charme. 

6. Les livres anglophones (je ne sais pas pour les autres pays) sont beaucoup moins chers que leurs copies francophones. Le prix peut être parfois descendu de moitié pour un exemplaire neuf. En temps de crise, c’est un détail qui n’est pas négligeable.

7. Dans des considérations purement esthétiques, les couvertures VO sont souvent beaucoup plus jolies que leurs versions françaises. Je pense notamment à la saga Divergent (entre autres). Quoi ? Moi futile ? Heu … oui ! :P

8. Ça maintient le cerveau en forme ! Sudoku, mots croisés, lecture en VO, au final, ça revient au même non ? 

9. Par fierté personnelle. Combien de personnes dans votre entourage peuvent dire qu’elles lisent en VO ? C’est pas la classe de dire : « Je l’ai lu y’a longtemps, quand il est sorti, en anglais ! » ? ^^

10. Parce que c'est à la mode ! Parfois, jouer le mouton, ça a du bon ! :)


Prêts à commencer cette nouvelle aventure avec moi ? 

Publié dans :

Partage !

2 petits mots

  1. Et y'a un truc aussi, que j'ai remarqué : si tu veux pouvoir lire le dos/tranche d'un livre français à l'endroit, il faut poser le livre sur la première de couverture... (face du livre contre la table). Alors qu'avec les livres anglais, tu peux poser le derrière (4eme de couverture) sur la table et le titre de la tranche est à l'endroit...
    C'est complètement ridicule mais c'est un truc qui m'agace assez souvent ! xD

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec toutes ces raisons ! =) Ca fait quelque temps que je lis en VO, et j'aime de plus en plus ! :) En tout cas, je te souhaite de réussir à te remettre à lire en VO ! :)

    RépondreSupprimer