Cinéma : Transformers 4, l'Âge de l'Extinction - Le film de l'outrance

Transfomers âge extinction Mickael Bay Mark Wahlberg

Dès que j’ai su que la saga Transformers préparait un nouvel opus, je me suis promis de ne pas louper sa sortie cinéma pour aller l’apprécier directement en salle obscure. J’ai toujours beaucoup aimé l’histoire, les personnages et les effets spéciaux, même si certains films sont plus faibles que d’autres. La semaine dernière, je suis allée voir L'Âge de l'Extinction et je dois dire que je suis carrément déçue.
Quatre ans après les événements mouvementés de "Transformers : La Face cachée de la Lune", un groupe de puissants scientifiques cherche à repousser, via des Transformers, les limites de la technologie.
Au même moment, un père de famille texan, Cade Yeager, découvre un vieux camion qui n’est autre qu’Optimus Prime. Cette découverte va lui attirer les foudres d’un certain Savoy, dont le but est d’éliminer les Transformers. Pendant ce temps, le combat entre les Autobots et les Décepticons refait surface…

En allant au cinéma, je m’attendais à du grand spectacle. En effet, ce film est une explosion d’effets spéciaux. Les images sont magnifiques, l’effet fond vert se devine mais reste assez discret, l’action est omniprésente et bien réalisée. Tout le visuel du film est impeccable. Malheureusement, cet opus ne se base que sur ça et en use à outrance. J’en ai été presque écœurée à la fin. Sans compter tous les plans spéciaux 3D carrément inutiles et non coupés pour la version 2D …

Je pense que ce débordement de visuels plus spectaculaires les uns que les autres seraient mieux passé si l’intrigue n’avait pas été aussi chargée. Durant ces 2h45 de film, ce ne sont pas moins de trois histoires qui sont menées de front, ce qui démultiplient les scènes, les personnages, les batailles et les longueurs ... Plusieurs fois je me suis « Ah enfin, la bataille finale ! » et à chaque fois je me suis rendue compte que non, ce n’était toujours pas la bataille finale. Les scénaristes ont voulu mettre le paquet en ajoutant toujours de tours et de détours, avec de nombreux protagonistes voulant tirant la couverture à eux. Là encore, c’était trop


Transfomers âge extinction Mickael Bay Mark Wahlberg

Toutes ces accumulations sont bien dommages parce que les personnages de base étaient hyper prometteurs. Vous le savez, il n’est plus question de Sam Witwicky, mais de Cade Yeager et de sa fille, Tessa. Aucune mot n’est dit de notre ancien héros Sam, qui disparait sans qu’on sache pourquoi. Pourtant, Cade m’a bien plu et offre un registre familiale encore inconnu dans la saga. C’est un père de famille qui gagne de l’argent en réparant des objets électroniques. Quel potentiel ! Je le voyais déjà réparer, trafiquer, améliorer les Autobots à volonté, usant de ses compétences à tout va, aidé de son petit génie de fille. Mais il n’en a rien été. Il se contente de « réveiller » Optimus et hop, c’est terminé. J’ai trouvé les personnages de Cade et Tessa complètement gâchés ! Heureusement, le casting est cohérent et les acteurs plutôt bons, même si on voit plus de robots que d’humains dans ce film.

Je pense que le seul intérêt de ce quatrième opus ira aux puristes qui apprécieront d’en apprendre plus sur le monde des Autobots et leurs origines, quoi qu’elles restent encore plus ou moins floues. J’ai aimé ce retour aux sources et comprendre pourquoi ils en étaient venus à « coloniser » la Terre. J’ai également aimé le progrès réalisé par l’humanité dans sa compréhension et la maîtrise de cette technologie aliène. 


Transfomers âge extinction Mickael Bay Mark Wahlberg

Pour résumé, j’ai trouvé qu’il y avait trop d’effets spéciaux, ce qui gâchait leur utilisation, et qu’il y avait un sérieux manque de finition pour la version 2D. Les acteurs se contentent d’apporter une touche d’humanité à une intrigue trop chargée entièrement basée sur les robots. Je pense que j’attendais trop de ce film. Il m’a manqué la fraicheur du personnage de Sam et la "simplicité" des trois précédentes réalisations. Transformers, l’Âge de l’Extinction traine en longueurs sans raison et pourrait presque se résumer à une succession d’effets spéciaux. C’est le volet de la démesure sur tous les points. Ceux qui y vont pour s’en prendre plein les yeux sans rien chercher de plus apprécieront. Les autres, passez votre chemin.




Partage !

1 petits mots

  1. Je l'ai vu en VO, sans jamais avoir vu aucun des films précédents (je ne connaissais rien du tout en fait), et évidemment je suis passé à coté! Je comprend tout à fait ton point de vue! Le seul point positif pour moi, c'est la BO, avec Imagine Dragons :)

    RépondreSupprimer