Challenge d'été de Marianne : le suivi !


Coucou tout le monde ! J’espère que vous allez bien et que vous passez un agréable été, côté vie privée, vie professionnelle et livresque. De mon côté tout va bien. J’ai enfin le temps de lire entre quelques pauses cuisines et cartons. Du coup, j’en profite pour vous faire part de mes avancées au sujet de mon challenge de cet été que vous pouvez retrouver ici.
Petit rappel : ce challenge est organisé par Saefiel (ici) et se déroule du 21 juin au 21 septembre !

 Lecture n°1 :


Tout d’abord, je rajoute un roman à ce challenge car je l’avais commencé quelques jours avant le début de l’été : La Princesse des glaces de Camilla Läckberg. Si vous avez lu ma chronique (disponible ici) vous savez que j’ai beaucoup apprécié cette lecture. L’auteure arrive à nous surprendre jusqu’au bout de son intrigue. En effet, qu’est-ce que c’est agréable d’être surprise par l’identité du suspect. Ce roman m’a tout simplement donné envie de découvrir plus en détails l’univers de cette auteure et de suivre les aventures d’Erica.

Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître, des secrets détestables. Bientôt, on retrouve le corps d’un peintre clochard – encore une mise en scène de suicide…
La Princesse des glaces signe l’entrée spectaculaire sur la scène du polar international d’Erica Falck, enquêtrice au foyer dont les aventures mêlent le frisson du suspense à l’humour et l’émotion de la comédie de mœurs. Ce premier opus très remarqué a reçu le grand prix de Littérature policière 2008 et le prix Polar international 2008.


Lectures n°2 :


Suite à ce roman policier, je me suis retournée vers un univers qui me passionne, celui de l’imaginaire avec Arthus Bayard et les maîtres du temps de Laurent Bettoni. Mon avis est assez mitigé … J’ai passé un bon moment à suivre les aventures d’Arthus Bayard, mais certains éléments m’ont agacé, notamment le comportement de certains personnages. Mais en parallèle, Laurent Bettoni nous surprend, et nous motive à lire la suite du roman.

« Arthus avait-il bien entendu ? Sherlock Holmes en personne allait l’aider à résoudre une enquête. Trop la classe ! »
Arthus, 14 ans, se découvre un jour l’incroyable don de voyager dans le passé. Problème numéro un : il ne décide ni de l’heure de départ ni de la date d’arrivée. Problème numéro deux : il ignore tout ce qu’il est censé accomplir à une époque qui n’est pas la sienne. Problème numéro trois : lorsqu’il devine quelle est sa mission, il ne sait comment s’en dépêtrer.
Pourtant, accompagné de sa meilleure amie, Lalie la râleuse, de la gouvernante, Loreena la bagareuse, et de l’’homme à tout faire, Tomaso le froussard, il n’a pas une minute à perdre. En vingt-quatre heures chrono, la drôle d’équipe, qui se retrouve propulsée au début du XXe siècle, doit combattre quatre individus de la pire espèce et déjouer les plans de Chronos, maître du temps et de la destinée dont il détourne le cours à son profit.
Et quand la situation semble désespérée… elle peut devenir encore pire !



Lectures n°3 :


Ensuite, je me suis lancée dans un roman de fantasy que l’on ma offert il y a pas mal d’années - et quand je dis ça, je ne rigole pas - ça doit faire presque 10 ans qu’il se trouve dans ma bibliothèque ! Honte à moi ! (Je me cache derrière mon livre… ^^). Ce roman n’est autre que Glenravenne : Les Pouvoirs perdus de Holly Lisle et Marion Zimmer Bradley. A l’heure où je vous rédige ce récapitulatif, je suis rendu à plus de la moitié de ce roman. Pour l’instant, je passe un bon moment même si le début était assez long à démarrer. Patientez un peu et vous aurez bientôt mon avis sur ce roman. En attendant, voici la quatrième de couverture :

La magie a disparu à Glenravenne !
Seule Aidris Alakan, magicienne cruelle et maîtresse absolue du royaume, dispose encore de pouvoirs. Mais elle les utilise pour faire régner la terreur parmi ses concitoyens, qu’elle offre en sacrifice, contre une jeunesse éternelle, à de sinistres entités maléfiques.
Jayjay et Sophie sont deux amies d’enfance. A trente ans passés leur vie sentimentale est un gâchis. L’une a vu sombrer son troisième mariage ; l’autre ne s’est jamais remise de la mort de sa fille. Le destin va pourtant les choisir pour devenir les héroïnes annoncées par les légendes de Glenravenne grâce à un guide de voyage magique. Leurs vacances vont très vite se transformer en lutte acharnée à travers un monde inconnu peuplé de créatures étranges. Un monde où certains voient en elles des magiciennes libératrices, et où d’autres leur souhaitent une agonie lente et douloureuse…


Voici donc mon avancée dans mon challenge de l’été. J’espère que je vais avoir le temps d’avancer dans mes lectures pour pouvoir réussir mon challenge.


Et vous, où en êtes vous dans votre programme lectures d’été ?

Partage !

0 petits mots