Falling Skies, saison 3 : une suite trépidante


Une fois n’est pas coutume (quoi que ça pourrait bien le devenir), j’ai envie de vous parler série TV, toujours sur le thème de l’imaginaire bien évidemment. J’ai visionné la saison 3 de Falling Skies, la série créée par Robert Robat et Steven Spielberg. Aujourd’hui, c’est l’une des séries de science-fiction les plus réussies. Mais que donne la saison 3 ?

Six mois après l'invasion de la Terre par des extraterrestres, la planète est en ruine et les survivants humains tentent de faire face. Les résistants s'organisent pour combattre les forces ennemies. Tom Mason, un ancien professeur d'histoire, se retrouve propulsé en tant que commandant en second du 2ème Régiment du Massachusetts. Si le but des survivants est d'essayer de subsister, certains d'entre eux vont également essayer de comprendre la raison de cette invasion.


Je dois vous l’avouer, ce qui m’a dirigé vers cette série, c’est l’acteur principal. Il s’agit de Noah Wyle. Qui ça ? Mais si, tu sais, le Dr John Carter dans Urgences ! J’avais envie de voir ce qu’il rendait hors contexte hospitalier et je n’ai pas été déçue. Même si au début, j’ai eu du mal à accroché à la série, l’acteur m’a fait y prendre gout.

J’ai attendu cette saison 3 avec beaucoup d’impatience étant donné le suspens qui est instauré à la fin de la précédente. Je me suis posé beaucoup de questions concernant les aliens, les alliances, les personnages, la suite. Malheureusement, certaines d’entre elles sont restées en suspens durant les 10 épisodes que dure cette saison 3. J’aurai voulu plus d’explications cernant les Volms par exemple. C’est le gros point noir de cette saison. Les évènements s’enchainent mais aucun retour sur ce qui s’est passé précédemment ou à la fin de la saison 2 n’est fait. C’est bien dommage …

Toutefois, ce manque d’informations n’entrave pas la poursuite et la compréhension de l’intrigue. Cette fois-ci, les survivants doivent jouer sur plusieurs tableaux différents. La politique se mêle à la rébellion, ce qui enrichit grandement le contenu. Je n’ai pas ressenti une minute d’ennui. Les rebondissements sont omniprésents et les scénaristes n’ont pas eu peur de malmener leurs personnages, nouveaux comme anciens. La série continue sur le ton très sombre qui la caractérise depuis le début.

J’ai apprécié le fait que la série ne change pas d’esthétique. Même si la saison 3 commence 7 mois après la fin de la deuxième, seules quelques nouveautés technologiques aliens apparaissent. Les personnages restent les mêmes, de même que la ville et le reste. Il n’est pas rare que dans ce genre de TV-Shows les aliens changent de tête entre deux saisons. Là il n’en est rien. On sent qu’un réel effort de cohérence est fait. Les effets spéciaux et les graphismes sont toujours aussi convaincants. Bravo Mr Spielberg d’avoir maintenu la qualité de la série, ce n’a pas été le cas avec toutes.

Que dire de plus si ce n’est pas la fin du 10ème et dernier épisode marque un tournant dans la série. On sent qu’on est à la fois à la fin de quelque chose et au début d’une autre. C’est comme si un premier chapitre était conclu pour mieux en lancer un second. J’ai beaucoup aimé les perspectives qui sont instaurées pour la suite et j’ai hâte de voir ce que la saison 4 va faire de Falling Skies. A n’en pas douter, c’est une des séries de science-fiction les plus fortes du moment. Ceux qui aiment le style « invasion alien » ne seront pas déçus !
 
En France, Falling Skies est diffusé sur OCS Max, TF6 et NT1.  


Partage !

0 petits mots