Chronique : Le Labyrinthe de James Dashner !


On m’a recommandé Le labyrinthe de James Dashner à de nombreuses reprises. La trilogie de l’Epreuve a beaucoup plu sur la toile, ce qui a donné lieux à une adaptation cinématographique qui sort très prochainement. Alors je me suis lancée moi aussi dans l’aventure, un peu après tout le monde mais avant d’aller voir le film. Voilà ce que j’ai pensé du roman.


Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire...


Je m’étais caché un maximum la bande-annonce avant de commencer, histoire de me préserver le plus possible d’éventuels spoilers. Quand j’ai débuté ma lecture, je savais juste que c’est l’histoire d’une bande d’ados enfermé dans un labyrinthe, rien de plus. Et je suis contente de n’avoir eu aucun à priori.

D’abord, je tiens à souligner le rythme très soutenu du roman. Que d’actions et de rebondissements ! Cette densité m’a beaucoup plu. On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer. L’auteur sait aller chercher son lecteur et lui faire passer un moment intense. C’est vraiment une très bonne surprise pour moi de ce côté.

De plus, l’histoire est pleine de mystères. Vous vous en doutez, le but est de sortir du Labyrinthe. Comment y arriver ? Qu’y a-t-il après ? Pourquoi sont-ils enfermés ? Autant de questions qui trouvent des réponses progressivement, au fils de la lecture. Ça m’a tenu en haleine et j’ai beaucoup aimé découvrir cet univers si particulier en même temps que Thomas, notre héros.

Malheureusement, je n’ai pas pensé que du bien de ce premier tome. Malgré une entrée directe dans le vif du sujet, j’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire. Je n’ai pas compris le choix de James Dashner au début de ne pas délier les langues des Blocards et de laisser son héros dans le flou total. On aurait dit que parler du Bloc était « taboo » alors que c’est normal de poser des questions quand on arrive dans un nouvel environnement et encore plus quand on est amnésique. Bref, j’ai été un peu rebutée par tout ça …

J’ai quand même persisté, parce que je voulais vraiment savoir ce que tout le monde trouvait d’extraordinaire à ce roman. Et j’avoue que j’ai dû me faire violence pour continuer et même pour terminer. Ma gêne est principalement venue de l’ambiance hyper glauque et même gore pour certains passages. Evidemment, il y a des bestioles qui trainent la nuit dans le Labyrinthe et je les ai trouvés particulièrement dégueu. Elles sont affreuses et à chaque nouvelle description j’ai eu ce même dégout qui me coupait dans mon élan … Je me demande ce que ça va donner au cinéma. Honnêtement, j’ai eu du mal à reprendre mon livre et à m’y remettre.

Pour ce qui est de l’intrigue en elle-même, les idées sont plutôt bonnes et l’histoire est bien ficelée. Toutefois, j’ai trouvé que notre héros trouvait quand même les solutions un peu trop facilement. Bizarrement, c’est le seul qui réfléchit et qui a assez de courage pour tout tenter, malgré sa cinquantaine de camarades. Je m’attendais à bien plus de difficulté et de collectif.

L’histoire tournant uniquement autour de Thomas, j’ai trouvé que les personnages secondaires auraient pu être plus présents et mieux exploités, même si je les ai beaucoup aimés. Ils ont largement contribués à me faire continuer ma lecture.

La fin du roman est pour le moins surprenante. L’Epilogue nous livre des informations très importantes et laisse présager une suite difficile. Tout au long du roman, la dystopie s’installe petit à petit. Malgré tout, je suis curieuse de savoir ce qu’il y a derrière tout ça, qui prend les décisions, quelle est la situation exacte du pays, etc. Pourtant, je ne pense pas lire la suite. Du moins, je ne suis pas décidée pour le moment.

Ce qui est sûr, c’est que j’ai hâte de voir l’adaptation cinéma. Vont-ils censurer ? Comment l’esthétique va-t-elle être rendue ? Est-ce que l’ambiance sera la même ? Même si j’ai pas trop aimé l’univers du livre, j’espère que le film y sera fidèle ! 



Je lui ai mis : 


FICHE TECHNIQUE : 

Titre : Le Labyrinthe 
Saga : L’Épreuve
Auteur : James Dashner 
Editions : Pocket Jeunesse (4 octobre 2012)
408 pages 
18,50€
Extrait :
— Quelqu’un devrait peut-être prononcer un discours pour motiver les troupes, non ? suggéra Minho.
— Vas-y, répliqua Newt.
Minho hocha la tête et se retourna vers la foule.
— Soyez prudents, leur dit-il sèchement. Ne vous faites pas tuer.
Thomas aurait ri s’il l’avait pu.
— Super, commenta Newt. Nous voilà bien motivés.

Partage !

1 petits mots

  1. Pour ce roman, voire mm la trilogie, c'est trop de questions et pas assez de réponses. Je suis restée sur ma fin lors du dernier tome. Comme toi, j'ai eu du mal à comprendre pourquoi personne ne voulait lui répondre. le language aussi m'a gêné, j'ai trouvé Thomas insupportable et aucun des personnages à part peut-être Chuck ne m'a convaincu.. Vraiment déçue, j'espère que le film gommera tous les défaut du bouquin !

    RépondreSupprimer