Cinéma : Tom Cruise et Emily Blunt dans Edge of Tomorrow


Pour être honnête, les affiches de Edge of Tomorrow m’avaient tentée lors de sa sortie au cinéma, mais je n’avais franchement pas envie de voir Tom Cruise dans le rôle principal. Après que le film m’ait été beaucoup conseillé par mon entourage, c’est à reculons que j’ai décidé de m’y mettre.  

Dans un futur proche, des hordes d'extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n'a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n'a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l'espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment …


D’abord, j’ai trouvé le début du film un peu classique, sans rien de vraiment extraordinaire pour de la science-fiction. J’ai pas mal apprécié le fait que le personnage principal assez arrogant se fasse remettre à sa place. C’est assez jouissif de voir Tom Cruise se faire botter les fesses. Et ce n’était qu’un début.

Je ne vous spoile rien, le film se base sur une boucle temporelle qui oblige le héros à revivre la même journée encore et encore, jusqu’à ce qu’il meurt et que tout recommence à nouveau. Que c’est bon de voir Mr Cruise se faire butter un million de fois !! (Mouahah ! Tu l’entends le petit rire sardonique là ?)

Bref, heureusement, Edge of Tomorrow ne se résume pas uniquement à ça. L’esthétique du film est plutôt pas mal, avec une nouvelle version des aliens. Ils ont des pouvoirs assez spéciaux qui donnent à l’univers de font assez de consistance pour ne pas tomber dans le trop classique. Toute l’intrigue se base donc sur le temps et le moyen d’arrêter cette guerre qui ronge la Terre.

J’ai trouvé la mise en place un peu longue, avec des redondances qui, malgré un scénario qui se prête à la redite, auraient pu être plus subtiles ou carrément évitées. Par contre, j’ai beaucoup aimé la deuxième partie de l’intrigue, à partir du moment où les évènements se passent sans filet et où tout se débloque enfin.

Évidemment, il y a quelques passages humoristiques qui font sourire, comme dans tout blockbuster américain. Les jours s’enchaînant de manière monotone, il fallait bien installer un peu de légèreté pour faire passer tout ça.

Malheureusement, je n’ai pas grand-chose de plus à vous dire, si ce n’est que j’ai trouvé la fin un peu trop attendue et un peu trop brouillon. En définitive, si vous voulez passer un bon moment, sans prise de tête et sans trop regarder le scénario, Edge of Tomorrow saura vous satisfaire. Par contre, les fans de science-fiction seront un peu déçus. 


Partage !

0 petits mots