Chronique : L'Honneur des Elfes sylvains, le tome 2 de la saga Elfes


La semaine dernière, je vous parlais du tome 1 de la saga Elfes, Le Crystal des Elfes bleus, que j’ai beaucoup aimé. Aujourd’hui, je reviens avec le deuxième tome, L’Honneur des Elfes sylvains. Malheureusement, la magie n’a pas opéré aussi bien sur moi que la première fois …  

La cité de Eysine est assiégée par des mercenaires Orcs. La situation est désespérée. La fille du roi décide, contre l’avis de tous, d’aller demander l’aide des Elfes sylvains. Alors que, pourchassée par les Orcs, elle s’enfonce toujours plus profondément dans la forêt, elle trouve refuge dans une citadelle en ruine, un sanctuaire jalousement préservé par les Elfes. L’ancien pouvoir qui hante les lieux reconnaîtra la jeune femme comme la dernière descendante des druides... Ce qui aurait pu sauver son peuple sera pour elle la plus terrible des malédictions !


Si vous vous souvenez bien, j’avais été extrêmement séduite par les dessins et les couleurs du duo Duarte-Saïto. Pour ce nouvel album, seul Saïto est resté. Je dois dire que j’ai beaucoup moins aimé les dessins, non pas qu’ils soient mauvais. Encore une fois, ils sont riches en détails, mais je les ai trouvés beaucoup moins modernes. Ce petit côté un peu vieillot m’a refroidit dans ma lecture.

Toutefois, ce changement d’illustrateur marque bien le changement de peuple. Nous sommes cette fois-ci chez les Elfes sylvains, dont dans la forêt. J’ai beaucoup aimé les décors. On en apprend plus sur ces nouveaux personnages et notamment sur leur lien avec les humains à travers Llali, la jeune femme qui vient chercher de l’aide parmi eux.

On sent très rapidement que les Elfes sylvains ont une histoire complexe, très mystique et en lien fort avec la nature. De même, leur société est régit par des règles précises qui poussent Yfass, notre héros elfes à faire des choix difficiles. Malgré une réputation d’êtres honorables, on se rend compte que tous les elfes ne sont pas irréprochables que ça. Les liens qui unissent ce peuple sont fragiles. 




En parallèle de la quête de Llali pour trouver de l’aide, on suit le cheminement de son frère qui tente de protéger son royaume contre l’envahisseur. Là encore, la situation n’est pas simple. Chacun tente de tirer son épingle du jeu, le profit étant en cause. J’ai trouvé assez intéressant d’avoir deux histoires en une. De plus, après avoir lu le tome 1, on se rend compte que quelque chose se met en place, comme si chaque peuple subissait des changements en même temps. J’ai hâte d’en découvrir plus sur cet univers.

En définitive, malgré une baisse d’intérêt à cause des dessins, j’ai tout de même aimé ma lecture. J’ai apprécié découvrir un nouveau peuple elfique. Le fait que tout se passe dans le même monde est vraiment un plus pour la saga. Je trouve que ça donne du mystère et mon intérêt pour l’intrigue en est d’autant plus renforcée. J’ai très envie de connaitre la suite !

Je lui ai mis :

FICHE TECHNIQUE :





Titre : L’Honneur des Elfes sylvains
Saga : Elfes (tome 2)
Scénario : Nicolas Jarry
Dessins : Gianluca Maconi
Couleurs : Diogo Saïto
Editions : Soleil (2 mai 2013)
56 pages
14,50€

Partage !

3 petits mots

  1. Il a l'air pas mal même si après avoir lu ta chronique, je ne me jetterai pas dessus non plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas mal. Disons que je pense qu'il faut le lire dans la continuité de la saga, pour l'univers, et pas seulement pour l'histoire ^^

      Supprimer
  2. J'aimerai bien tenter cette saga tout de même :)

    RépondreSupprimer