Chronique : Elfes, tome 6, La Mission des Elfes bleus


Je continue progressivement à rattraper mon retard dans la saga Elfes. Cette semaine, je me suis attaquée au tome 6, La Mission des Elfes bleus. Est-ce qu’encore une fois j’ai aimé ? Oui, oui et trois fois oui ! Je crois bien que cette série est en train de devenir l’une de mes préférées.

C'est dans la ville d'Aspen logée dans le froid du nord que commence cette histoire... Alors que les jours s'amenuisent et que les nuits s'allongent, quelque chose dont le régent d'Aspen ignore la nature s'est éveillée. Lentement, il se distille dans l'air comme une sensation qui refroidit et raidit l'échine des plus braves. On tue les hommes. On retrouve leurs cadavres aux lueurs de l'aube. Étrangement, ce sont les plus solides guerriers qui trépassent en premier. Puis leurs cadavres disparaissent... Les gens d'Aspen ont peur. Le régent implore l'aide d'Aamnon, le roi des Elfes bleus du Nord qui répond à sa requête. Une mission est envoyée dans le Nordrënn, une enquête menée par Lanawyn et Turin.


Le tome 5, dont la chronique est ici, clôturait le tour d’horizon nous présentant les 5 races d’Elfes, chacune ayant eu droit à son volume. Pour ce 6ème album, nous retournons chez les Elfes bleus, celui que nous avions rencontré dans la toute 1ère BD (ici).

J’ai pris beaucoup de plaisir à revoir des personnages connus. Non pas que passer de peuple en peuple me dérangeait, mais là on trouve une cohérence, une continuité qui nous donne des repères dans l’histoire. Il s’agit de la suite plus ou moins directe du 1er album et il a été très agréable pour moi de suivre à nouveau Lanawyn et ses compagnons d’aventure, d’autant plus que ses premières péripéties ne l’ont pas laissée indemne … !


J’ai aussi pris plaisir à retrouver l’esthétique qui m’avait tant plu auparavant. Les couleurs, les dessins, l’univers développé est toujours aussi beau, aussi complet et aussi détaillé. On découvre de nouveaux personnages et de nouveaux lieux que j’ai beaucoup aimé. Pour moi, c’est un carton plein de ce côté-là.

L’intrigue quant à elle est bien menée et assez dense comparée au Crystal des Elfes bleus que j’avais trouvé un peu expéditif. La situation de base est présentée, puis il y a un voyage et enfin un combat. La succession de ces différentes étapes m’a donné une impression de densité et de rythme durant tout l’album. J’ai bien mieux aimé ce déroulement-ci.

L’histoire elle-aussi est plutôt pas mal. Moi qui suis assez sensible par rapport à certaines thématiques, un des passages m’a particulièrement touchée. Cet album est plus profond et plus effrayant que ce qu’on a pu voir avant, tous tomes confondus. Je vous l’ai dit plusieurs fois, au-delà de l’intrigue propre à chaque album une intrigue de fond est mise en place progressivement. Avec La Mission des Elfes bleus, un grand pas en avant est fait de ce côté-là, enfin je crois, parce que beaucoup de mystères entoure cette saga et rien n’est clairement dévoilé.

Si on me posait la question, j’aurai beaucoup de mal à choisir parmi ces 6 tomes lequel est mon préféré. Plus ça va et plus la saga monte en puissance. Où va-t-elle nous emmené ? Je ne sais pas, mais la tournure des choses me plait de plus en plus !

Je lui ai mis : 

 

FICHE TECHNIQUE :





Titre : La Mission des Elfes bleus
Saga : Elfes (tome 6)
Scénario : Jean-Luc Istin
Dessins : Kyko Duarte
Couleurs : Diogo Saïto
Editions : Soleil (18 juin 2014)
56 pages
14,50€

Partage !

1 petits mots