Chronique : Les Haut-Conteurs, tome 2 Roi Vampire d'Olivier PERU et Patrick MC SPARE


L’année dernière, lors du Printemps du livre de Montaigu, j’ai eu l’occasion de rencontrer Olivier Péru et de craquer sur le premier tome de la saga des Haut-Conteurs. J’en avais aussi profité pour acheter le tome 2. Il m’a fallut quelques mois avant de me lancer dans la lecture du premier opus que j’ai beaucoup apprécié et dont vous pouvez retrouver la chronique ici. J’en ai aussi profité pour faire découvrir cet univers à ma petite sœur. C’est une fois que j’ai pu récupérer le tome 2 que je me suis lancée dans sa lecture, il y a deux semaine.

Paris, hiver 1190.
Débarqués au coeur de la plus grande ville du Monde connu, le jeune Roland, Mathilde, Ruppert et Salim poursuivent un double but: retrouver William le Ténébreux, l'ami disparu, et découvrir les secrets de Vlad, le maître vampire. Ce démon est-il réellement mort dans les forêts anglaises, ou attend-il son heure pour frapper encore ? Pire encore, un traître se cache-t-il parmi les quatre aventuriers, comme tout semble l'indiquer ? Happés par le tumulte populaire de la Fête des Fous, Roland et ses compagnons vont croiser nombre d'individus pittoresques.
Cérémonies noires, complot royal, créatures infernales, prophéties du Livre des Peurs, tous les ingrédients d'un mélange fatal sont réunis pour sceller le sort de nos héros. Pourtant, ils sont des Haut-Conteurs et ne reculeront pas, jusqu'à vaincre ou périr. Roland « Coeur de Lion » en tête. Le Mal rôde, la mort avance masquée. C'est la fête des ombres, c'est la fête des fous !

Dès le début de Roi Vampire, j’ai retrouvé l’univers que j’avais laissé il y a quelques mois : les mêmes personnages, l'humour de ces derniers, les combats, les doutes, etc. En effet, il plane toujours sur les Haut-Conteurs la menace d’un traitre au sein du groupe. C'est au point qu’en même temps que Roland, je me suis mise à douter tout du long du récit. Nos deux auteurs arrivent à semer le doute chez les personnages et le lecteur.

Ce deuxième tome est aussi l’occasion de rencontrer de nouveaux Conteurs, mais aussi de découvrir Londres et Paris à la fin du XIIème siècle. Nos aventuriers sont dans la capitale française à la recherche d’un des leur, disparu : William le Ténébreux, déjà présent dans le tome 1.
J’ai aussi retrouvé l’ambiance des combats contre les vampires, combats assez angoissants, inattendus. Ce second tome est dans la suite logique du premier : combattre Vlad, le roi vampire et l’empêcher de mener à bien ses projets.
L’intrigue laisse place à de nouveaux secrets, à des tromperies, à des complots, notamment un complot impliquant les rois d’Angleterre et de France, mais aussi Vlad et Mots-Doré, l’ennemi numéro un des Haut-Conteurs.
           
Ce que j'ai beaucoup apprécié c'est aussi de suivre les aventures de nos héros de différents points de vue, avec des retours en arrière de quelques jours pour savoir ce qui se passe pour William le Ténébreux.
           
En tout cas, j’ai beaucoup apprécié ma lecture de ce tome 2. C'est de nouveau un coup de cœurAu point où j’ai enchaîné directement sur le tome 3.



FICHE TECHNIQUE :



Titre : Roi vampire 
Saga : Les Haut Conteurs (tome 2) 
Auteurs : Olivier Péru et Patrick McSpare 
Éditions : Pocket (12 septembre 2013)
7,90€
402 pages 
Extrait : "Le monde est vaste, féerique et périlleux. L’homme du commun ignore bien des choses , dont certaines sont redoutables et parfois démoniaques. Il est de notre privilège, à nous autres initiés, de cheminer entre l’ombre et la lumière. De payer d’un prix de danger l’accession aux merveilles inconnues de la plupart des gens. Ceux avec lesquels nous partageons, après coup, l’émoi de nos découvertes, par les histoires que nous leur racontons."



Partage !

0 petits mots