Du livre à l'écran #7 - Divergent 2, L'Insurrection : une adaptation très infidèle !


Après avoir vu les bandes annonces de L’Insurrection, j’ai longtemps hésité avant d’aller le voir. J’y voyais déjà une montagne de défauts et d’incohérences par rapport au tome 2 de la saga Divergent. Et puis une soirée entre amis m’a décidé et nous y sommes allé, non sans appréhensions. Est-ce que mon pressentiment était le bon ? Est-ce qu’infidélité est le mot d’ordre de cette adaptation ? Réponse dans cette chronique.

*** ATTENTION SPOILERS ***
Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces …


Vous le savez, j’ai eu beaucoup de mal à lire Insurgent. J’y ai même passé 6 mois. Ce sont les lamentations de Tris qui m’ont largement déplu. L’héroïne m’est devenue insupportable au cours du roman. Heureusement que les 100 dernières pages bougent un peu plus et que de grosses révélations sont faites. Vous pouvez retrouver ma chronique complète du livre ici.  



Je me doutais donc que le caractère psychologique serait plus présent dans ce deuxième film, avec forcément, un peu moins d’action. Je dois dire que de ce côté-là, j’ai plutôt été surprise de trouver un bon rythme, ne tombant pas dans de longues plages où rien ne se passe. C’est un bon point.

Le jeu des acteurs est bien. Ils ont fait ce qu’ils ont pu étant donné que le film ne leur laisse pas le temps de s’exprimer correctement puisqu’il s’attache plus à l’action qu’aux sentiments (contrairement au livre). Toutefois, j’ai trouvé Shailene Woodley soit trop amorphe, soit trop agressive. Son jeu ne correspond pas du tout à la Tris décrite dans le livre. (Spoilers : son rapport aux armes, sa relation avec Quatre et avec Christina, tout a été modifié pour faire d’elle une super guerrière … Heu, pardon ??)



Pour ce qui est de l’esthétique développée, il y a quelques incohérences avec le premier film, notamment au niveau de l’avancée technologique. J’ai eu l’impression qu’un bon de 50 ans a été fait entre le premier et le deuxième long-métrage. On a une profusion de nouveaux gadgets … Les lieux sont quand même bien retranscrits, ce qui rend le film assez beau à regarder malgré quelques effets fond vert pas top.

Pour comparer réellement le livre et le film, je dirai que beaucoup de choix ont été opérés par les scénaristes. De nombreux éléments ont été modifiés, pour rendre la trame du film plus simple et plus fluide, au détriment de l’histoire d’origine. Presque tous les éléments importants ont été effacés ou transformés, d’autres (sortis de nul part) ont été ajoutés. Les relations entre les personnages ont été très amoindries alors que le roman repose sur ces évolutions justement. Les différents jeux politiques entre les factions ont aussi été simplifiés. J’ai trouvé l’intrigue extrêmement appauvrie.

Une grosse partie du film se repose sur l’accomplissement d’une « mission » qui n’existe pas dans le roman. Je trouve ça aberrent. Certes, je n’avais pas trop aimé le livre, mais en aucun cas je n’aurai voulu en voir changer un élément aussi important. Les personnes qui n’ont pas lu le livre ne connaitront pas l’histoire originale et auront une vision plus que faussée de l’intrigue, la voyant bien moins intéressante qu’elle ne l’est vraiment.



Si je dois être objective, mon avis est très partagé concernant ce film. D’un côté, je pense que les personnes n’ayant pas lu le livre ont certainement du passé un bon moment et qu’ils ont dû trouver l’histoire bien ficelée. D’un autre côté, les lecteurs comme moi sont certainement dégoutés par toutes les modifications qui ont été faites. En réalité, L’Insurrection aurait été un très bon film s’il n’avait pas été adapté d’un livre. Il perd tout son intérêt dès qu’on le compare à l’œuvre d’origine.

Par contre de manière subjective, je ne conçois pas qu’on puisse dénaturer une œuvre comme ça, juste parce que c’est plus facile que de produire un film fidèle. Après cette nouvelle déception, j’ai une nouvelle fois envie de boycotter les adaptations, quelles qu’elles soient, tellement je n’ai plus envie de cautionner ces machines à fric. A titre personnel, je suis très déçue par Divergent 2. Dès les premières minutes j’ai trouvé que c’était du grand n’importe quoi. C'est l'adaptation la plus infidèle que j'ai pu voir pour un YA. Il est certain que je n’irai pas voir Alligiant au cinéma. 


Vous l'avez vu ? Vous en avez pensé quoi ? 


 

Partage !

2 petits mots

  1. Moi j'ai pas lu au delà du tome 1, mais j'ai quand même été super déçue du film. C'est pas qu'il était pas bien, mais de base la relation Tris & Quatre était plus proche dans le 1er, donc là on a l'impression qu'ils s'éloignent et puis Christina n'a pas un rôle ultra important ça m'a déçue... Et puis je sais pas, y a plein de petit truc, la 3D, l'histoire pas autant captivante que l'était le premier... Par curiosité je regarderais la suite, mais j'attends plus la suite avec autant d’impatience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, dans le deuxième livre, la relation de Tris et Quatre n'est vraiment pas au beau fixe. Ils s'éloignent beaucoup plus que ce que montre le film, et Tris le vit très mal. C'est un des points qui n'est pas cohérent. Christina n'est pas très présente non plus puisqu'elle est en froid avec Tris pendant les 3/4 du livre. Là c'était plutôt bien. Je n'ai pas vu le film en 3D, donc je ne pourrai pas trop de dire pour ce point-là. Par contre, l'histoire est clairement moins captivant oui. C'était l'une de mes grandes appréhensions avant d'aller voir le film. Je savais d'avance qu'il y aurait beaucoup moins de rebondissements ...

      Supprimer