Chronique : La Floraison de Céline Landressie, le premier tome de Rose Morte


La Floraison est longtemps resté dans ma PAL. Trop longtemps. Poussée par mon envie de lire plus d’auteurs francophones, je l’en ai sorti il y a quelques temps. Il s’avère que c’est la meilleure idée que j’ai eu depuis bien longtemps ! J’avais besoin de nouveauté, d’originalité et de fraicheur. J’ai trouvé tout ça dans le premier tome de la saga Rose Morte de Céline Landressie.

France, fin du XVIème siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.
Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.
Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys.
Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle ...

Avec le recul de ces quelques jours post-lecture de ce roman, je pense que sans m’en rendre compte, je m’étais trop intoxiquée à coup de littéraire imaginaire américaine. Les Hunger Games, les Twilight, les Divergent, j’en ai lu beaucoup. Mon cerveau s’est habitué à ses histoires qui ne sont pas mauvaises, au contraire, mais qui finalement se ressemblent un peu toutes.

La Floraison a été pour moi une bouffée d’air frais, pour bien des raisons. Tout de suite j’ai été frappée par le style de l’auteure. Quelle richesse de vocabulaire ! Moi qui ne mets que rarement le nez dans un dictionnaire, j’ai appris beaucoup de nouveaux mots, pour mon plus grand plaisir. Les phrases sont riches, bien tournée, dans être lourdes. J’ai énormément apprécié renouer avec ma propre langue par le biais de ces textes très bien écrit. La lecture de ce roman a été un très bon moment.

J’ai également été frappée par l’originalité de l’histoire. Le synopsis étant très mystérieux, je ne m’attendais pas du tout à ce qui se cache derrière cette vie mondaine apparemment tranquille. Le début du roman m’a beaucoup fait penser à Orgueil et Préjugés (mon livre préféré). J’ai adoré me retrouver dans les petites histoires de mariage de l’aristocratie française et l’apparition du comte de Janlys m’a fait palpité. Et puis l’intrigue prend un tournant qui m’était inattendu.

Je savais que La Floraison était un roman fantastique, mais je ne m’attendais pas à retrouver des créatures que je connais bien. Pourtant, l’auteur développe une mythologie inédite, qui parait assez complexe. Toutes les clefs ne nous sont pas données dans ce premier tome. Beaucoup de mystère entoure encore ces personnages de l’ombre, même si j’ai deviné assez tôt de quoi il s’agissait. J’ai aimé que le mythe soit recréé en profondeur pour le dépoussiérer un peu. Je n’ai évidemment pas envie de vous de quoi il s’agit, mais je suis sûre que vous allez aimer !

Ce roman est pour moi double. Il est histoire et fantastique à la fois. C’est un mélange pertinent et détonant que j’ai vraiment adoré. Non seulement l’auteur s’est beaucoup documentée pour ne pas faire d’impair avec la « vraie » histoire de France, mais en plus elle y greffe un univers complètement nouveau et bien pensé. Je dis oui à tant de créativité !

Les personnages de Rose Morte m’ont aussi beaucoup plu. Rose a un caractère vraiment très indépendant à une période qui laisse peu de place aux femmes. J’ai aimé le contraste qui met en évidence sa force et son courage. J’ai apprécié la suivre, même si je n’ai pas toujours été d’accord avec ses comportements. Le personnage qui m’a le plus plu est celui d’Artus de Janlys. Je me suis faite retournée le cerveau par cet homme. Autant j’ai été totalement séduite au début, autant il m’a beaucoup moins plu ensuite. J’ai beaucoup aimé voir mon ressenti changer par rapport à ce personnage. Ça ne m’était jamais arrivé aussi clairement et je dois dire que c’est une sensation de lecture très intéressante à expérimenter. J’ai hâte de voir ce que Céline Landressie nous réserve pour la suite.

Honnêtement, à part un petit ralentissement du rythme à certains moments, je n’ai rien à reprocher à ce roman. J’ai aimé de bout en bout. Je dirai même qu’on n’est pas loin du coup de cœur ! Si vous recherchez un roman fantastique original, avec des idées neuves et un style très poétique, La Floraison est fait pour vous.

Je lui ai mis :

FICHE TECHNIQUE :

céline-landressie-milady-rose-morte-floraison
 Titre : La Floraison
Saga : Rose Morte (tome 1)
Auteure : Céline Landressie
Éditions : Milady (mars 2015)
600 pages
7,90€ 
Extrait : 
L'homme frappa encore.
Rose ouvrit les yeux démesurés. Au tréfonds de son être, quelque chose d'affreux tira sur ses chaînes...
Un autre coup tomba sur sa mâchoire.
Son regard s'alluma d'un éclat orangé...
Le sixième assaut lui rompit trois côtes. Elle hurla de douleur.
Alors la bête arracha ses entraves. Énorme et cauchemardesque, elle jaillit des abîmes de son âme, l'écume au lèvres.

 

Partage !

7 petits mots

  1. J'ai trop envie de le lire :) il y a tellement de bons avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N’hésite pas, il en vaut la peine !

      Supprimer
  2. J'avais eu un coup de coeur pour ce premier tome!!! Quelle plume et quel livre, j'avais juste adoré :) Bonne lecture de la suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait ton engouement pour l'écriture de l'auteure. C'est vraiment très riche ! Bonnes lectures à toi aussi :)

      Supprimer
  3. Tu verras, la suite se savoure tout autant :D Vivement le troisième tome !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de m'y plonger ! Je l'ai déjà dans ma bibliothèque ... ^^ Je crois que le troisième opus sort dans quelques semaines. Tu vas pouvoir assouvir ta soif d'aventure ! :P

      Supprimer
  4. j'ai adoré! quel travail au niveau historique!

    RépondreSupprimer