Chronique : Les pécheurs, tome 1 des Pèlerins d'Yssel de Linden Oliver


J’ai découvert ce roman grâce à l’auteur qui a contacté le blog pour nous faire découvrir son premier livre. Je tiens donc à remercier une nouvelle fois cette auteure car j’ai vraiment apprécié son roman ! Et j’espère que la suite sera rapidement publiée.


Le roi Manfred se meurt, et le royaume d’Abhorn vacille dans le souffle irrégulier du monarque. Son fils aîné, le prince-servant Haert, à qui reviendrait légitimement la couronne, se protège des complots en éliminant tous ceux qui se dressent entre le trône et lui. S’il a le soutien de dame Katryn, son épouse et maîtresse intrigante aux sombres secrets, il s’attire l’inimitié de son frère, Saulen, et de sa sœur, Elvire, qu’il écarte habilement du pouvoir. D’autre part, il a dissout la compagnie des Dames d’Yssel, commandée par Moéva d’Arézar. Cette guerrière-héroïne a pourtant combattu avec lui pour repousser l’assaut des Pillards pourpres et a tout perdu dans la bataille. Mais elle doit à présent s’exiler en Outre-Ezard.
De son côté, Brilliän, premier-chevalier attitré de la princesse Elvire, part enquêter dans cette région dont il est originaire, car il y pressent l’éveil d’une menace. Il croise Moéva en route et voyage avec elle. On a confié à la mercenaire la garde d’une jeune lunarelle, descendante des demi-elfes, aux pouvoirs magiques naissants.
Mais surtout, au dessus- de ce monde fragile, la lumière d’Yssel, l’étoile reine du ciel et protectrice de la terre, faiblit dangereusement sans que personne ne s’en aperçoive. La véritable guerre n’a peut-être pas encore commencé, et son enjeu dépasse probablement les frontières du royaume.


Nous découvrons donc le royaume d’Abhorn au travers des allers et venues d’Elvire, fille du roi Manfred et sœur du prince-servant Haert. Suite au décès de sa mère il y a quelques années, elle devient un automate, faisant tout ce qu’on lui demande sans s’opposer. Jusqu’au jour où son frère Haert dissout la compagnie des Dames d’Yssel. Elvire décide alors de reprendre sa vie en mains et souhaite s’investir dans la vie politique du royaume d’Abhorn. Elle pourra ainsi mettre au service de son peuple son don.

En parallèle, nous suivons l’ancienne commandante de l’ordre des Dames d’Yssel : Moéva. Dans sa course pour fuir son avenir sans sa compagnie, elle va rencontrer Saerra, jeune lunarelle. Cette dernière quitte l’auberge de son père sous la protection de Moéva car certaines personnes malveillantes la convoitisent…

Dans un premier temps, ce qui m’a attiré dans ce roman, en dehors de l’univers fantasy médiévale, c’est que contrairement à de nombreux romans de ce genre, nous avons à faire à des héroïnes. Que ce soit Moéva qui ne supporte pas que le peuple la considère comme une héroïne suite à la bataille contre les Pillards pourpres où elle a perdu de nombreuses compagnes ; Katryn, une femme sombre et énigmatique qui a sollicité ma curiosité sur son histoire et les origines de sa distance envers son mari Haert ; Elvire, une adolescente qui souhaite s’investir, aider son peuple et ne plus être une marionnette ; et Saerra, une deuxième adolescente qui accepte un destin qui lui est imposé mais qui lui permettre, soit disant, d’être libre.

Linden Oliver nous offre un univers où deux races coexistent : les humains et les lunarels. Ces derniers ont des origines elfiques et possèdent donc certains dons comme une longévité. Moi qui apprécie les elfes, j’ai été contente de découvrir leurs descendants !

L’auteure crée aussi une religion autour d’astres dont l’étoile d’Yssel est la plus importante. Cependant, l’intrigue met un peu de côté cette religion pour se consacrer davantage à nos héroïnes et à leurs tourments. On apprend cependant qu’il semblerait qu’elle est en train de mourir…

Comme je viens de vous le dire, l’intrigue est surtout axée sur le devenir de deux adolescentes : Elvire et Saerra. A ce propos, j’ai été un petit peu frustrée car j’ai eu un peu de mal à voir où l’auteure voulait en venir … Et en même temps, c’est aussi pour cela que je suis pressée de lire la suite.

Dans ce premier tome des Pèlerins d’Yssel, Linden Oliver prend le temps de construire un univers riche et prometteur. Les Pécheurs plante tout simplement le décor et présente les différents personnages et leurs personnalités afin de nous donner envie de découvrir plus amplement cet univers. Et c’est chose réussit ! J’ai tout simplement été captivée par les mystères qui entoure nos différents personnages, j’ai envie d’en savoir plus sur leur histoire passée, mais aussi future. J’ai envie d’observer leur évolution face aux dangers et aux complots qui semblent naître au sein du royaume d’Abhorn. Mais il y a aussi cette étoile d’Yssel qui m’intrigue … J’ai envie d’en apprendre davantage sur cette religion et sur son destin qui semble être compromis.

En tout cas, j’ai vraiment passé de bons moments en lisant ce premier roman de Linden Oliver. Ce n’est pas un coup de cœur, mais presque ! J’espère en tout cas pouvoir lire la suite prochainement car Moéva, Katryn, Elvire et Saerra me manquent …


FICHE TECHNIQUE : 






Titre : Les pécheurs 
Saga : Les Pèlerins d'Yssel
Auteure : Linden Oliver
Éditions : La Bourdonnaye (22 avril 2015)
331 pages
21,10€

Partage !

0 petits mots