L'interview du mois : Cindy Van Wilder, maîtresse des Outrepasseurs !


Aujourd'hui, nous inaugurons une toute nouvelle rubrique, celle des interviews. Publiées de manière mensuelle, je vais aller à la rencontre de professionnels et amateurs de livres en tout genre pour mieux appréhender leurs univers. Nous débutons aujourd'hui avec une auteure belge que beaucoup d'entre vous connaissent déjà : Cindy van Wilder, la maîtresse des Outrepasseurs


Bonjour Cindy ! 

Jeune auteure de fantasy, tu es notamment connue pour ta saga, Les Outrepasseurs, publiées chez Gulf Stream Editeur. L’écriture n’est pas ton activité principale mais occupe une grande place dans ta vie. Proche de tes lecteurs, ta communauté continue de s’agrandir grâce à ton blog et aux réseaux sociaux. Tu fais également beaucoup de festivals, de salons et de rencontres. 

C’est une volonté de ta part de rester très accessible ?
C’est surtout une impulsion qui me vient de manière naturelle… Je n’ai pas à me forcer, j’aime converser avec les gens, répondre aux messages, aux Tweets… Bref, je l’envisage tel un plaisir et qui doit le rester. :)

L’écriture, c’est un métier ou une passion pour toi ? Pourquoi est-ce que tu as décidé de te lancer ?
Les deux, à vrai dire. Un métier dans le sens où j’ai envisagé cette activité de manière professionnelle dès que je me suis lancée dans l’écriture du premier tome des Outrepasseurs. La passion, elle, était toujours là, mais elle s’est réellement développée quand j’ai commencé à participer au forum de CoCyclics, un espace d’entraide pour des auteurs débutants. Quand vous êtes plongés dans un tel climat d’émulation, d’enthousiasme, quand des personnes vous soutiennent et vous encouragent dans votre démarche, cela vous donne une force incroyable et la volonté d’aller jusqu’au bout de votre projet, ce que je n’aurais peut-être pas eu si je n’avais pas connu ce forum et ses membres !  

On vit des moments forts en tant qu’écrivain. Qu’est-ce que tu as ressenti la première fois que tu as eu un de tes livres dans les mains ? Et la première dédicace ?
Je dirais même qu’on vit des moments indescriptibles … ce qui ne va pas m’aider à répondre à la question. :D Plus sérieusement, c’est l’accomplissement d’une aventure, d’un périple – car c’en est bel et bien un de se faire éditer, surtout pour un auteur francophone débutant !  - et dès à présent, une autre aventure commence pour le roman, celle de la rencontre avec les lecteurs.
Des moments enrichissants, constructifs, qui vous donnent, eux aussi, de la force et de l’énergie !

Avant d’être auteure, tu es lectrice. Quels sont tes écrivains, tes ouvrages préférés ?
T’as deux heures devant toi, qu’on en discute ? :D Comme je lis énormément, aussi bien en français qu’en anglais d’ailleurs, j’ai forcément un joli panel d’auteurs qui sont entrés dans mon panthéon personnel ! J’en profite d’ailleurs pour parler de mon dernier coup de cœur littéraire, intitulé Black Iris de Leah Raeder, un New Adult, une catégorie d’ouvrages mettant en scène des personnages entre 18 et 25 ans environ, un ouvrage noir, violent, sans concession et qui m’a complètement embarquée dans son univers et dans le sillage de son héroïne, Laney.
Sinon, je lis pas mal d’imaginaire, mais aussi des thrillers et autres genres. Mes influences vont de Zola – certains ouvrages du cycle des Rougon-Macquart sont devenus de vraies lectures doudou pour moi – à G.R.R. Martin et son Trône de Fer, Connie Willis et son dyptique Blitz,  Gillian Flynn et ses Apparences, Fred Vargas et les aventures du commissaire Adamsberg … Je lis aussi pas mal de YA, Young Adult, qui reste pour moi une catégorie où je trouve largement mon bonheur en tant que lectrice, avec des ouvrages drôles, touchants, qui vous émeuvent et provoquent la réflexion. Des plumes telles que celles de Carina Rozenfeld, Holly Smale, Charlotte Bousquet, Patrick Ness, Lise Syven ou encore Becky Albertalli m’inspirent au quotidien !
Un dernier mot sur un thème que j’ai à cœur et qui se révèle de plus en plus important dans les publications récentes – et c’est tant mieux ! – c’est celui de la diversité et ce dans tous les domaines. Parce que oui, il faut définitivement sortir des sentiers battus & mettre en scène d’autres personnages que ceux que l’on a l’habitude de voir !




Tu le sais, j’ai été très surprise par ma lecture des Héritiers, le premier tome des Outrepasseurs. Deux intrigues s’imbriquent l’une dans l’autre. Comment en es-tu venu à ce schéma narratif ?
Au départ, je voulais consacrer ce seul tome à la naissance des Outrepasseurs, aux évènements se déroulant au 13e siècle dans la villeneuve de Maupertuis et qui a été l’étincelle donnant naissance à cette société secrète. Cependant, très vite, j’ai abandonné cette piste car je voulais que cette découverte soit aussi marquante pour Peter, qu’il ne l’apprenne pas juste par le biais d’un récit ou d’un document, mais qu’il le vive, que ce passé s’inscrive non seulement dans sa mémoire, mais aussi dans ses tripes.
Je sais que la construction du premier tome est un risque, c’est un pari… La structure de la suite est, en revanche, plus classique ;) 

C’était une volonté forte de ta part de vouloir confronter univers pieux et univers païen dans ce roman ?
Ca m’intéressait de les confronter, notamment par le biais du Chasseur et de frère François, des visions du monde, des personnalités radicalement différentes. De plus, dans le contexte développé dans ce premier tome, je pouvais difficilement faire l’impasse sur la vie religieuse. Le personnage du moine mendiant, qui illustre une des révolutions se mettant en place dans l’Eglise à cette époque, était aussi intéressant pour montrer à quel point les Outrepasseurs de cette époque sont modernes, si je puis dire, dans leur manière de penser et de réagir quand la menace se présente. 

Je sais que tu es actuellement en pleine réalisation d’un autre projet d’écriture. C’est trop tôt pour te demander de nous en dire un peu plus ?
J’imagine que tu fais allusion à Qui, de nous deux ? :) En fait, il est clôturé et est actuellement en lecture chez l’éditeur. Voilou !
C’est un projet qui diffère radicalement des Outrepasseurs, de par son intrigue, les enjeux présents et les personnages ainsi que le point de vue exploité … mais je pense qu’on y trouvera aussi des thèmes chers à mon cœur !  

Dernière petite question : si tu devais te réincarner, ce serait en … ?
Oh, en félin, je dirais J Il faut dire que j’ai un exemplaire à la maison, donc je suis légèrement partiale :D

Merci beaucoup Cindy !
Merci à toi pour cette invitation !

Le blog de Cindy : https://cindyvanwilder.woldpress.com/
Le site de Gulf Stream Editeur : http://www.gulfstream.fr/

Partage !

0 petits mots