Chronique BD - Kaamelott, tome 5 : Le Serpent Génat du Lac de l'Ombre d'Alexandre Astier et Steven Dupré


Le Serpent Géant du Lac de l’Ombre est le cinquième opus de la saga Kaamelott en BD, dirigé par Alexandre Astier lui-même. Pour ce nouvel album, l’aventure repart avec nos amis Perceval et Karadoc. Alors que j’avais relevé quelques incohérences dans l’opus précédent au niveau des caractères des personnages (ici), je m’attendais à être déroutée cette fois encore. Verdict ?

Certains jurent avoir été attaqués… d’autres disent que le légendaire reptile n’a tout simplement jamais existé, qu’à force d’avoir peur des choses, on finit toujours par les voir. Le monstre calédonien est-il réel ? Les Chevaliers Perceval et Karadoc ne peuvent que l’espérer, car par ordre du Roi Arthur, ils ne rentreront pas à Kaamelott avant d’avoir accompli la quête du Serpent Géant du Lac de l'Ombre.

Pas de suspens … J’ai adoré ! L’humour est le fil conducteur de cette histoire qui s’insère parfaitement dans la série TV. Une séance de la table ronde du livre 1 met en scène Perceval et Karadoc se vantant d’avoir terrassé le fameux serpent géant du lac de l’Ombre, alors finalement il s’agissait d’une simple anguille. L’album commence ici, à la sortie de la réunion, avec un roi Arthur en colère et nos compères blasés de devoir aller recommencer leur quête.

J’ai adoré retrouver l’univers de chamaillerie entre les personnages, avec leurs bourdes légendaires. Certains autres détails de la série sont repris et amplifiés, ce qui m’a également beaucoup fait rire. Par ailleurs, j’ai apprécié l’introduction de nouveaux personnages. Ils ont beaucoup apporté à l’intrigue et donner un peu de sang neuf à l’univers. 


Le rythme de l’album est également très bon, avec différentes phases allant crescendo jusqu’au dénouement. Le final est tout aussi drôle que le cheminement pour y arriver. J’ai noté que cette fois-ci, plus de justesse avait été appliqué aux personnages, ce qui m’a fait d’autant plus aimer.  

Une nouvelle fois, les dessins de Steven Dupré sont très vainquant. J’ai beaucoup aimé son interprétation du serpent géant, que j’ai trouvé assez proche du manga. D’autres éléments m’ont aussi beaucoup plu, mais je ne peux pas vous révéler lesquels sans spoilers …

En bref, je pense que ce cinquième album est une vraie réussite. Je crois même qu’il s’agit de celui que je préfère pour le moment. À ce rythme-là j’ai envie de dire, vivement la suite !


FICHE TECHNIQUE :




Titre : Le Serpent Géant du Lac de l’Ombre
Saga : Kaamelott (tome 5)
Scénario : Alexandre Astier
Dessins : Steven Dupré
Éditions : Casterman (24 novembre 2010)
13,95€
48 pages

Partage !

0 petits mots