Chronique - La Quête d'Ewilan, tome 1 : D'un monde à l'autre de Pierre Bottero


La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero est une saga dont j’entends parler depuis que je suis adolescente. Je suis tombée par hasard sur les deux premiers tomes de la saga en début de mois chez le bouquiniste et j’y ai vu l’occasion d’enfin me lancer. J’ai lu le tome 1, D’un Monde à l’Autre, et j’ai beaucoup aimé l’univers qui est dépeint.



Quand Camille vit le poids lourd qui fonçait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée. Son irrépressible curiosité l'empêcha de fermer les yeux et elle n'eut pas le temps de crier... Non, elle se retrouva couchée à plat ventre dans une forêt inconnue plantée d'arbres immenses. Te voici donc, Ewilan. Nous t'avons longtemps cherchée, mes frères et moi, afin d'achever ce qui avait été commencé, mais tu étais introuvable...


Malgré le fait que j’aime beaucoup le Young Adult, je ne suis pas une grande adepte de la littérature pour adolescent. Disons que je n’en avais pas depuis quelques années sans que ça me manque. Pourtant, il y a des sagas qui ont tellement marqué des générations de lecteur qu’on ne peut pas passer à côté. C’est pour cette raison que j’ai sauté le pas avec La Quête d’Ewilan, et aussi un peu parce que son adaptation BD me tente beaucoup … Je voulais absolument lire l’œuvre originale avant de me lancer.

D’abord, et à ma grande surprise, j’ai découvert qu’Ewilan est une fille ! Je sais, c’est un peu bizarre, mais je m’étais toujours figurée Ewilan en garçon … Allez savoir pourquoi ? Bref, c’est à travers ce personnage, et celui de Salim, qu’on découvre un univers riche et bien construit. L’ambiance est fantastique et merveilleuse : elle correspond en tout point à ce que j’aurai aimé lire quand j’avais le même âge qu’eux, soit 13 ans

La plume de Pierre Bottero est très fluide et très abordable, malgré le fait qu’il utilise un vocabulaire fourni et parfois assez pointu. C’est un des aspects qui m’a le plus plu dans ce roman. L’auteur ne prend pas son lectorat pour des imbéciles. Tout n’est pas tout blanc ou tout noir. L’intrigue se construit en nuances et avec plein de revirements de situations, parfois inattendu et amenant des déceptions et des difficultés supplémentaires pour les protagonistes. L’histoire a du relief et je pense que les ados aimeront beaucoup sa construction.

L’autre point fort du roman réside certainement en la personne d’Ewilan. C’est une jeune fille très réfléchie et parfaitement consciente de ses actes. J’ai aimé son indépendance et libre-arbitre sur le monde qui l’entoure. Elle montre aux jeunes qu’être intelligent n’est pas une tare, au contraire. À son âge, j’étais moi aussi un peu différente de mes camarades. Je me suis beaucoup reconnu en elle.

Salim est son pendant parfait. Il n’est pas issu du même milieu social, ne possède pas la même intelligence et doit faire avec une situation familiale difficile. Si certains s’identifieront en Ewilan, d’autres se sentiront proches de lui. Malgré ces grandes différences, le duo fonctionne à merveille puisqu’il est totalement complémentaire. Ewilan pense, Salim agit. 

Le rythme du roman est très bon, avec des phases d’action entrecoupées de phases de découverte d’un nouveau monde. J’ai aimé recevoir toutes ces explications en même temps qu’Ewilan. J’ai aussi beaucoup apprécié le décor de Gwendalavir. Le fonctionnement de la société, son histoire, les créatures et les pouvoirs sont très intéressant. Je n’avais encore jamais été confronté à un univers comme celui-ci. 

Le seul point négatif que je pourrai trouver à ce roman c’est parfois la facilité avec laquelle les héros s’approprient l’inconnu ou avec laquelle les situations se dénouent, mais je passerai ça sous le coup du genre. Je vois les ficelles à travers mes yeux d’adulte mais je pense que le public visé n’y verra que du feu. 

J’ai adoré cette lecture pour les aventures d’Ewilan et Salim, pour l’univers original et pour la narration très agréable. La force de ce roman est qu’il peut toucher n’importe quel ado et lui ouvrir un monde fantastique dans lequel il aimera aller chercher un peu de frisson. On ne m’avait pas menti quand on m’avait dit que c’était une excellente saga. Je la continuerai avec grand plaisir.


Je lui ai mis : 


FICHE TECHNIQUE : 

Titre : D'un monde à l'autre 
Saga : Le Monde d'Ewilan (tome 1)
Auteur : Pierre Bottero
Éditions : Rageot (2003)
286 pages
Édition disponible uniquement d'occasion
Extrait :
Son ami l'attendait à l'endroit convenu. Habillé de sombre, il se fondait dans l'obscurité et elle ne le remarqua qu'au dernier instant.
- Merci, murmura-t-elle.
- Le crustacé de l'ombre est toujours prêt pour de nouvelles aventures, chef...
Elle lui serra l'épaule.
- On y va ?
Salim hocha la tête.
Ils s'approchèrent discrètement de la grille basse qui entourait le parc du bâtiment. Après un regard circulaire sur la rue déserte, ils l'enjambèrent. Ils contournèrent en silence l'édifice avant de revenir sur leurs pas.
- Tu vois une solution ? fit Camille, dubitative.
Une petite fenêtre sans volets s'ouvrait tout en haut de la façade, au niveau du troisième étage.
- On va passer par là, décréta Salim.
- Nous ne sommes pas des oiseaux, rétorqua Camille. Les crustacés ne volent pas, tu sais.
Le garçon sourit dans l'ombre. 

Partage !

2 petits mots