Chronique - Les Foulards Rouges, saison 01 - épisode 02 : Six Feet Under de Cécile Duquenne


J’ai commencé le mois dernier Les Foulards rouges de Cécile Duquenne, une saga littéraire hors du commun qui mêle science-fiction et Western. Ayant beaucoup aimé la lecture du premier épisode, je n’ai pas tardé à vouloir connaitre la suite des aventures de Lady Bang. J’ai dévoré l’épisode 2 !

*** ATTENTION SPOILERS ***
Plongez avec Lara dans l’enfer de Bagne, planète-prison où le danger se cache partout, au cœur de chacun de ses sinistres habitants, et même derrière chaque goutte d’eau, chaque ressource naturelle de cette terre irradiée.
Blessée, Lara a été obligée de ravaler sa fierté et de mettre sa méfiance de côté pour réclamer de l’aide auprès de son père et de Renaud. Soignée à l’Hacienda, elle ne rêve pourtant déjà que de repartir et de retourner à sa chère solitude... Mais le Capitan a une nouvelle mission pour elle, qui nécessite qu’elle collabore avec Renaud, et parcoure plusieurs milliers de kilomètres avec lui dans le Hubb. Tandis que de mystérieux ennemis très organisés se dressent contre la Fédération – les fameux Foulards Noirs – Lara va devoir décider jusqu’où elle est prête à aller dans l’espoir de voir se réaliser le nouveau rêve de son père : les faire s’évader...


Six Feet Under commence là où s’est arrêté l’épisode 1, c’est-à-dire à un moment critique. Notre héroïne est dans une posture délicate. J’avais très hâte de savoir comment elle allait s’en sortir et si l’auteure allait être machiavélique au point de ne carrément pas redresser la situation. Bien évidemment, je ne vous en dirai pas plus … 


Cet épisode est beaucoup moins dans l’action que le précédent. Même s’il se passe des choses, son rythme est plus lent. L’intrigue est divisée en deux : une partie fixe en termes de lieux et d’action et une deuxième plus en mouvement. J’ai bien aimé cette dualité. Il s’agit de deux étapes qui ont chacune leur importance.

Alors que Lady Bang and the Jack posait les bases d’un univers complexe, tant dans son espace que dans sa conception sociale, Six Feet Under s’attache à explorer la psychologie des personnages. On en apprend plus sur leur caractère et leurs attentes. Le ralentissement de l’intrigue se prête très bien à cet exercice et offre un peu plus de temps pour apprendre à connaitre les protagonistes. J’ai beaucoup aimé cet aspect de l’histoire.

Malgré toutes les informations qui nous sont offertes, Cécile Duquenne nous interdit l’accès à certains éléments capitaux et laisse en suspens de nombreuses questions. Il s’agit d’un acte tout à fait volontaire et calculé pour attiser la curiosité du lecteur. Ce procédé a très bien fonctionné sur moi. J’ai tellement envie d’obtenir des réponses ! Le vice est poussé au point que les dialogues en arrivent presque à la révélation qu’on attend pour finalement ne pas nous l’accorder. C’est tellement frustrant !

Le titre de l’épisode est très bien trouvé. Je n’y avais pas réfléchi avant de terminer ma lecture, mais il est tout à fait approprié, et même un poil ironique. Il est le reflet de l’humour et de la complexité du récit. Tout semble calculé et travaillé pour de manière à satisfaire un lecteur exigeant. Le découpage en saisons et en épisodes n’y est certainement pas pour rien d’ailleurs …

À la fin de cette lecture, un gout de trop peu m’est resté en bouche. Maintenant que je comprends un peu mieux les personnages et la situation, j’ai très envie de savoir comment ils vont affronter ce qui les attend. Je suis également très curieuse quant à l’univers. Ce mélange de genres me fascine bien plus que je l’aurai cru. Bref, j’ai très très envie d’en savoir plus, et à tous les points de vue. La suite ne tardera pas à me passer encore les mains.

Je lui ai mis :


L'univers de Cécile Duquenne se retrouve aussi ici :
- Chronique - Les Foulard rouges, saison 1, épisode 1 : Lady Bang and the Jack de Cécile Duquenne
- Chronique - La Tour de Cécile Duquenne
- Interview : Cécile Duquenne, du Young Adult à la Science-Fiction !


FICHE TECHNIQUE :


 

Titre : Six Feet Under
Saga : Les Foulards rouges (saison 1, épisode 2)
Auteure : Cécile Duquenne
Éditions : Bragelonne (19 Février 2014)
Collection : Snark
130 pages
2.99€
Extrait :
Sur Bagne, ils ne possédaient ni antibiotiques, ni matériel médical en quantité suffisante. Ils n’avaient que Scar, son savoir-faire, quelques scalpels et des trousses d’équipement destiné aux premiers secours.

Partage !

0 petits mots