Débat #3 - Blogs traditionnels VS booktube : la chronique écrite peut-elle survivre face à la déferlante de vidéos Youtube ?

youtube-livres-blog-débat
Aujourd’hui, je reviens pour un troisième article débat, sur un sujet que j’ai très peu vu abordé sur la blogosphère, et encore moins dans le domaine du livre. Alors que le phénomène était déjà bien établit dans les pays anglo-saxons (entres autres), il y a quelques années naissait Booktube en France. Depuis, pas mal de choses ont changé, notamment en ce qui concerne les blogs écrits.

Les articles « Débat » sont là non pas pour attiser la haine et/ou la jalousie, mais bien pour échanger sur des sujets plus ou moins controversés dans le monde du livre (ou autres). Je vous propose mon avis et je vous encourage à donner le votre dans les commentaires pour que nous puissions tous discuter ensemble. Mais attention, tout message injurieux sera supprimé d’office. Je considère que nous sommes tous assez grands pour pouvoir partager dans le calme.


Cet article va avant tout vous faire part de mon ressenti très personnel et absolument pas belliqueux. Je souhaite soulever une vraie question autour d’un sujet auquel je cogite depuis un moment, et j’aimerai qu’on en discute pour savoir si je suis la seule dans ce cas.
Pour vous replacer dans le contexte de mon histoire personnelle, c’est Booktube qui m’a attiré dans le domaine de la chronique littéraire. J’ai commencé par ouvrir ma propre chaîne, il y a 4 ans maintenant. Malheureusement, faute de matériel adéquat, j’ai vite été limitée. N’étant pas du tout satisfaite du rendu de mes vidéos, j’ai mis fin à l’aventure prématurément. À mon grand regret, je ne peux toujours pas m’y remettre, faute de budget à accorder pour l’achat d’une bonne caméra …
Ce blog est né de cette première expérience de partage. J’avais tout de même à disposition un ordinateur me permettant de mettre en ligne des chroniques écrites. C’est donc sous ce format que j’ai pu continuer à partager mes lectures avec vous. Depuis 3 ans et demi, j’anime Lectures & cie avec énormément de plaisir et je pense que même si j’avais pu reprendre les vidéos, je n’aurais pas fermé ce petit blog auquel je tiens beaucoup.
Toutefois, j’ai remarqué depuis quelques temps que la blogosphère a changé. Pas en mal, non non, juste changé. L’évolution est dans l’ordre des choses, c’est tout à fait normal. Booktube prend son envol. Aujourd’hui, beaucoup de blogueurs possèdent une chaîne Youtube et inversement, ce que je trouve absolument formidable car le médium proposé par le format vidéo n’a pas son pareil.

J’en arrive au sujet de ma réflexion. Booktube se fait connaitre, rassemble des communautés de tailles jusqu’alors inégalées par les blogs (ou très peu) et prend un place dominante dans le monde de la chronique amateure. De nos jours, c’est le support le plus porteur. Les maisons d’éditions l’ont bien compris : elles se tournent en priorité vers les booktubeurs pour leur proposer des partenariats et faire parler d’elles. Tout ceci est évidemment très marketing : plus il y a d’abonnés, plus il y a d’acheteurs potentiels.
Je soulève un lièvre avec ces dernières phrases. Certes, les blogueurs eux aussi se bâtissent des communautés solides et obtiennent des partenariats, mais plus du tout à une échelle équivalente. Mon ressenti sur ce point précis, c’est que le blogging est devenu un médium très confidentiel s’adressant à un public averti et non plus au lecteur lambda. M et Mme Tout-Le-Monde qui cherche un avis sur un livre en particulier va plus volontiers se tourner vers une vidéo qu’un article écrit. Le support est plus fun et plus facile d’accès. Toute dépend de quelle tranche d’âge on parle, mais il me semble que c’est une tendance qui se généralise.
Je l’ai remarqué notamment ces dernières semaines, lorsque plusieurs campagnes de recrutement de chroniqueurs ont été faites par des maisons d’éditions plus ou moins prestigieuses. Il m’est apparu que seuls des bootubeurs ou presque avaient été choisi pour rentrer dans le cercle très fermé de leurs partenariats, excluant quasiment les blogueurs ne possédant pas de chaîne Youtube. C’est tout à fait compréhensible parce que comme je le disais précédemment, c’est marketing. On choisit ceux qui sont les plus à même de faire vendre.
Dans ce cas, je me pose une question :  

Comment le blogging écrit va-t-il survivre alors qu’on ne lui accorde pas les mêmes chances, les mêmes privilèges et la même attention qu la vidéo ? 

Plusieurs réponses peuvent être apportées à cette question.
D’abord, si on se place du point de vue strict du support, les plus extrêmes vont me dire qu’il faut savoir vivre avec son temps, et que la vidéo est l’avenir. En est-on vraiment rendu là ? La chronique écrite n’est-elle plus destinée qu’aux réfractaires à Youtube et à ceux qui n’ont pas les moyens de se payer le matériel qu’il faut pour filmer ? Cette vision des choses me semble particulièrement discriminante et malheureusement bien triste … Que fait-on de ceux qui aiment écrire, tout simplement ? Sont-ils condamnés à de très faibles audiences seulement ?



D’un autre côté, mon propos est à nuancer grandement en ce qui concerne les partenariats puisqu’on est bien d’accord : on ne blogue pas pour obtenir des livres gratuits. Malgré tout, je ne peux pas m’empêche de le voir quelque part comme une sorte de récompense pour un travail de longue haleine, comme une « reconnaissance dans le milieu ». Comme je le disais ici, c’est une marque de confiance mutuelle entre les maisons d’éditions et nous. Si on ne nous accorde plus cette confiance, est-ce parce que notre parole n’a plus de valeur ? Je crains fort que non, nos avis n’ont plus la même influence qu’avant. Il est plus rentable d’envoyer un ouvrage à un Booktubeur qu’à un blogueur.
Je crois qu'on en vient au vrai fond du problème

Se dirige-t-on vers une instrumentalisation du chroniqueur amateur ? 

Il ne pense pas qu’il y ait véritablement de réponse, tout dépend de l’éthique de la personne qui se trouve derrière son clavier, ou derrière sa caméra. Il y a du bon et du mauvais partout, mais il n’empêche que c’est une question qui me fait réfléchir de plus en plus.
Je temporiserai le tout en déclarant évidemment que rien n’est incompatible, que les formats vidéo et écrit font très bon ménage et que nos vies de lecteur ne sont évidemment pas en jeu. La passion du livre continue à nous rassembler et c’est bien tout ce qui compte.


J’ai conscience que cet article est très long, mais je voulais vraiment vous donner toutes les clefs pour suivre le cheminement de ma pensée. D'ailleurs, j'ai bien l'impression que ce sujet ne touche pas uniquement le domaine du livre, mais aussi beaucoup d'autres (mode, beauté, gaming, etc). J’aimerai beaucoup pouvoir en discuter avec vous afin de connaitre le point de vue de chacun sur la question.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous le même ressenti que moi ?

Publié dans :

Partage !

8 petits mots

  1. Je pense que la chronique écrite persistera, ce n'est pas le même public ni le même suivi suivant le mode de chronique diffusé :)

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que Booktube est une mode qui passera un jour. Tout comme les blogs écrits ont connu leur heure de gloire, pour devenir quelque chose de très répandu et de moins attractif par rapport à Youtube. Dans les années à venir, de nouvelles formes de chroniques seront peut être inventées et Youtube sera peut être à son tour moins attractif. C'est la vie d'internet, et les internautes réinventent constamment les modes de communication sur le web.
    Mais ce n'est pas pour ça que les blogs écrits vont disparaître. Comme tu le dis, je pense qu'ils s'adressent desormais davantage à un public déjà connaisseur, et plus spécialisé. Il y a des exceptions bien sûr :) Mais n'est ce pas aussi ce qui est fabuleux avec internet : pouvoir échanger et trouver de l'information sur à peu près tous les sujets, mêmes les plus pointus ?
    C'est sur que l'essor des partenariats entre les maisons d'édition et les booktubeurs va donner envie à beaucoup de recourir à ce support, mais les partenariats sont loin d'être la motivation première des blogueurs / booktubeurs, car elle ne peut suffire à tenir un blog / chaîne youtube sur la durée.

    RépondreSupprimer
  3. J'ajouterais que les services presse ne sont pas une marque de reconnaissance à mon sens : tu dis toi même que les partenariats dépendent grandemment de l'audience de la chaîne youtube. Et on sait bien que l'audience n'est pas toujours un gage de qualité... ce n'est bien sûr pas vrai pour tout le monde, et certaines maisons d'éditions accordent beaucoup d'importance à la qualité des chroniques. Mais ne nous voilons pas la face : tous ne pensent pas de cette manière...

    RépondreSupprimer
  4. Je ne pense pas non plus que les blogs disparaîtront. On blogue pour soi avant tout (et de toute façon si on blogue pour une reconnaissance quelconque, je ne suis pas sûre que ce blog survive très longtemps).

    J'ai vu l'évolution de tout ceci. On avait d'abord son site perso avec son code html, on est passé au blog, puis aux réseaux sociaux, et tous ses supports de site d'images/photos pour aller au plus visuel encore : la vidéo.

    A mon sens, l'avantage du blog c'est qu'on peut, par rapport aux vidéos Youtubes, conserver son anonymat, et puis, on est beaucoup plus réfléchi à l'écrit qu'en paroles. On est plus posés, on peut reprendre ses mots, ses phrases comme on peut les jeter. Un texte n'a pas la même saveur que la proximité virtuelle de Youtube.

    J'ai découvert Booktube à ses débuts, et depuis, je m'en suis pas mal détourné parce que la nouveauté passant, je ne trouve pas ce que je veux dedans. Je préfère de loin les chroniques écrites, qui résistent bien plus dans le temps que les vidéos qui font un peu office de radio (et en fait, je passe moins de temps à lire une chronique qu'à écouter quelqu'un parler du livre).

    De même, je pense que le système changera au fur et à mesure que les booktubeurs vieilliront aussi, remplacés par une génération plus jeune sur internet qui aura trouvé une autre manière de s'exprimer (oui je sais, ça fait un peu dinosaure, mais je suis un dinosaure du web). Tout simplement parce qu'il faut du temps pour s'investir pour faire des vidéos et que le temps s'amenuise au fur et à mesure qu'on se rajoute des responsabilités.

    Je m'étais posée la question : devrais-je ouvrir ma chaîne pour essayer d'avoir plus de lecteurs (enfin non, à ce moment, un public) ? Et puis, plus le temps passe, plus ma réponse est non. J'aime mon "anonymat" que l'écrit me donne. Je choisis de montrer ce que je veux beaucoup plus facilement et je me livre moins. Et il faut dire que j'ai moins besoin de me livrer avec le temps. Malgré tout, ça va faire dix ans que je tiens un blog (15 ans si je compte sous sa version "site"), et je le vois évoluer avec moi. Les vidéos évolueront sûrement mais passeront la main à autre chose et ne restera que les dinosaures de cette époque dessus, comme pour tout format sur le web ;)

    (au final, je ne suis pas sûre d'être claire XD)
    (et pour terminer, rien à battre des partenariats ! je parle des livres que je veux quand je veux sans rien devoir à quelqu'un !)

    RépondreSupprimer
  5. Bon, je vais être critique.
    J'avais de grosses attentes au sujet des booktubeurs parce que dans le domaine du cinéma, du voyage ou de la cuisine, je vois des chaînes originales, inventives, qui produisent du contenu de qualité.
    Or donc, je ne dois visiblement pas connaître les bonnes chaînes en ce qui concerne les livres parce que l'originalité, je la cherche encore. Ne généralisons pas, disons que la grosse majorité des chaînes, et celles qui ont le plus d'abonnés, ont exactement le même format, évoquent les mêmes livres (personnellement je cherche avant tout des idées de lecture un peu différentes, que ce soit sur les blogs ou sur Youtube. Un énième avis sur After, ça m'indiffère), et bon dieu si je vois un "haul" de plus je vais me tailler les veines avec du papier.
    Maintenant que j'ai évacué ma frustration, on pourrait me rétorquer que c'est facile à dire, je n'ai qu'à m'y mettre. Et bien précisément, je trouve dommage que certaines personnes s'y mettent juste parce que c'est la hype. Ne devraient s'y frotter que ceux qui ont la vocation et un concept sympa, sachant qu'il me manque aussi le matériel et de bonnes conditions lumineuses...
    Pour apporter une conclusion à ce commentaire fleuve, je ne suis pas sûre que Youtube soit la mort des blogs. Il y a toujours le référencement (bon, je ne suis pas naïve, Youtube étant porté par Google on n'est pas avantagés, mais sur des livres "de niche" on sera toujours là quand quelqu'un cherche un avis ou un conseil)

    RépondreSupprimer
  6. Pour l'instant je trouve que Booktube n'offre pas la même profondeur de réflexion autour d'un livre qu'une chronique écrite. Sur Booktube, on reste fort sur l'aspect matériel/visuel du livre (suffit de voir les bookhaul) tandis que dans les chroniques écrites, on prend davantage le temps de réfléchir à ce qu'on dit du roman, à son ressenti.

    Je ne pense pas que Booktube puisse entièrement faire disparaître les blogs parce que le public de chacun est différent. Mais je pense, surtout, que tout cela va continuer à évoluer au fil des années et qu'on découvrira d'autres supports, peut-être encore plus attractifs.

    RépondreSupprimer
  7. Ton résonnement est très bien structuré ce qui nous permet de suivre le fond de ta pensée. Pour ma part, je suis de ton côté concernant les booktubers qui le remporteraient sur les blogueurs. Certes, aujourd'hui on est beaucoup plus attiré par une vidéo que par un long article. Mais comme le dit Maghily, on offre un plus grand aperçue du livre dans un article.
    Voilà pour moi :)
    J'ai trouvé ton débat très intéressant et recherché ;)
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  8. Pour ma part j'ai d'abord commencé à regarder des vidéos sur Youtube, ce qui m'a fait découvrir de nouveaux horizons.
    Je me suis ensuite penchée du côté blog et j'ai adoré ce que j'y ai trouvé.
    Les chorniques sont généralement plus complètes et on ne lit que ce qui nous intéresse vraiment (Avant je zappais la moitié des vidéos pour n'entendre que ce qui m'intéressais, c'était un peu chiant)

    Maintenant je ne regarde plus de vidéos ou presque plus, et je suis devenue accroc aux blogs! J'en suis de plus en plus et je ne m'en lasse pas! J'ai découvert une véritable communauté de passionnés et j'apprécie beaucoup cela!

    Depuis peu j'écris mes propres chroniques sur mon blog à moi (bon il n'est encore qu'en état de construction, et je ne partage donc pas trop mes articles pour le moment) et j'en suis super contente!

    RépondreSupprimer