L'animé du mois #1 : Kill la Kill

kill-la-kill-animé

Aujourd'hui pour votre plus grand plaisir et pour plus de diversité sur le blog, je vous invite à découvrir notre toute nouvelle chronique. En effet, une fois par mois je vous présenterai un animé, car nous ne sommes pas que des petits rats de bibliothèque ! Et notre premier animé n'est autre que Kill la Kill.

A savoir : Un animé (également appelé parfois japanim ou japanimation), désigne une série ou un film d'animation en provenance du Japon.

Il y a au moins 1 ou 2 ans que je n'avais pas regardé d'animés. J'avais clairement abandonné, car quand vous voyez des séries comme le célèbre One Piece qui est rendu à sa 17ème saison et à son 709ème épisode vous n'avez pas envie de commencer. Et puis, mon copain à trouver un disque dur externe sans propriétaire dans son école avec dessus ... un fichier complet d'animés tous en vostfr ! Le rêve pour moi ! (Pour lui aussi mais je lui ai piqué avant niark niark !!) Sur ses recommandations, j'ai donc commencé Kill la Kill, un animé de type seinen.

A savoir : Un seinen est une type de manga dont la cible éditoriale sont les jeunes hommes de 15 à 30 ans.
Résumé de Kill la Kill :
L'académie Honnōji, un lycée dans lequel règne la peur et la terreur. Celui ci est gouverné par le redoutable conseil des élèves, qui ont la particularité d'utiliser des uniformes Goku. Ces derniers leurs permettent d'être plus fort que n'importe qui, et d'écraser quiconque se dresse sur leur route.
Ryūko Matoi est une fille qui transporte avec elle une moitié de ciseaux géant, et recherche le possesseur de l'autre moitié qui s'avère être l'assassin de son père.
Dans le but de trouver le meurtrier, Ryūko rentre dans l'académie Honnōji pour y défier Satsuki Kiryūin, la présidente du conseil des élèves...


Cet animé est un coup de cœur pour moi. Il m'a rappelée à quel point j'aime le Japon et sa culture. Cela m'a fait du bien de me vider la tête. Kill la Kill raconte l'histoire de Ryuko Matoi, une jeune fille en quête de vérité sur la mort de son père. Comme dit dans le résumé, elle se fait scolariser dans l'académie Honnōji, une école quelque peu particulière. En effet, cette école régit toute la ville. Si vous êtes un parent et que votre enfant va à l'académie votre statut social sera régulé par les notes de votre enfant. Plus votre enfant est un bon élève plus vous êtes une personne riche. Et comme dans toute bonne société, les pauvres sont en bas, les riches en haut et au dessus l'académie.

kill-la-kill-animé

Je ne vais rien vous spoiler en vous disant que lors d'une visite dans son ancienne maison, Ryuko trouve un uniforme un peu particulier qui prends vie lorsqu'il est en contact avec la peau et le sang d'une personne. Cet uniforme, notre héroïne décide de le nommé Senketsu. Notre histoire va donc nous raconter leur amitié et leurs nombreux combats !

kill-la-kill-animéCe manga soulève la question de l'acceptation de soi et de son corps. Si vous avez un problème avec le nudité, je vous le déconseille fortement ... Ça reste très très soft mais si vous ne voulez pas voir de seins ou de fesses alors passez votre chemin ! On n'y trouve tout de même des personnages plus qu'attachants ! Tout d'abord il y a Ryuko et Senketsu. On grandit avec eux durant les 25 épisodes, on vit vraiment leur aventure et leur amitié, c'est une très belle histoire d'amitié qu'on aimerai tous vivre (sauf que Senketsu... c'est un uniforme scolaire... ahah !). 

Il y aussi Mako Mankanshoku, dit Mako-chan, qui adopte tout de suite Ryuko et qui lui propose de venir habiter chez elle avec ses parents ! Pour comprendre très vite que Mako-chan est la personne la plus mignonne du monde je vous laisse ces deux petits gif :  



Il y aussi d'autres personnages, que je n'ai pas aimé au début et qu'ensuite j'ai tout simplement adorer. Le professeur d'histoire de notre héroïne qui cache beaucoup de secrets, Satsuki Kiruyin, l'ennemi jurée de Ryuko ou encore le conseil de Quatre qui sont les sbires de Satsuki mais qui au final ont eux aussi leur propre histoire. Kill la Kill est un manga qui possède une histoire vraiment bien construite au-delà des scènes de combats. 
En parlant de combats, cet animé possède une animation de très haute qualité ! Parfois vous pouvez voir de scènes de combats où on ne comprend rien à l'action, c'est tout le contraire pour Kill la Kill ! Les scènes sont claires et nettes et surtout, on comprend touuut ! Et pour voir toutes ses belles scènes de combat je vous laisse jeter un petit coup d’œil à cette bande-annonce :


Je ne peux que vous recommander Kill la Kill si vous voulez commencer l'animation japonaise ou même si vous êtes un fin connaisseur. C'est pour moi un véritable coup de coeur ! ♥

Publié dans :

Partage !

0 petits mots