Chronique - Des révélations dans Les Foulards Rouges, saison 1, épisode 3 : Paint it black de Cécile Duquenne !

foulards-rouges-duquenne-bragelonne-snark-avis

Comme tous les mois depuis Janvier, j’ai lu mon petit épisode des Foulards Rouges de Cécile Duquenne, une saga originale mi-sciences-fiction, mi-western. Aujourd’hui, je vous parle de l’épisode 3, saison 1 : Paint It Black, un récit plein de rebondissements et de révélations !
Plongez avec Lara dans l’enfer de Bagne, planète-prison où le danger se cache partout, au cœur de chacun de ses sinistres habitants, et même derrière chaque goutte d’eau, chaque ressource naturelle de cette terre irradiée.
** SPOILERS***
Une sombre menace pèse sur l’Hacienda, le bastion du Capitan – de retour de sa mission en tandem avec Lara, Renaud arrivera-t-il à temps pour la contrecarrer ? Car il se pourrait bien que les Foulards Rouges se trouvent pour la première fois confrontés à une véritable bande ennemie organisée, bien décidée à remettre en cause la Fédération et l’autorité du Capitan... Mais quel secret cachent ces mystérieux Foulards Noirs ?

Quel plaisir de retrouver les personnages ! Je crois que je me suis attachée à Lara et à Renault. Je ne m’étais pas rendue compte à quel point j’avais envie d’en savoir plus sur leurs aventures. Nous quittons nos protagonistes après un épisode assez psychologique, explorant leurs caractères respectifs.
Paint It Black est au contraire beaucoup plus haut en couleur (sans mauvais jeu de mot). Il y a pas mal d’action, notamment dans la première partie. Nos héros sont mis en danger comme jamais auparavant, ce qui va les pousser à se révéler encore un peu plus.
C’est Renault qui est le plus exploité cette fois-ci. Depuis Six Feet Under (ici), l’auteure entretient un épais voile de mystère autour de ce personnage. J’ai été très intriguée et je suis restée en haleine jusqu’au milieu de Paint It Black. Le suspens était à son comble et enfin la révélation est arrivée.
J’ai été contente d’en savoir un peu plus, mais aussi frustrée parce que cette nouvelle information amène beaucoup d’autres questions. D’autres révélations interviennent également autour de l’univers en lui-même. L’aspect politique est notamment exploré un peu plus profondément. De même, des personnages jusqu’alors très secondaires sont un peu plus présents également.
Avec cet épisode 3, le récit s’est étoffé et enrichi sous plusieurs aspects. L’auteure nous délivre son univers morceau par morceau, au fils de l’aventure, et c’est vraiment très plaisant. Je suis tenue en suspens tout au long de l’histoire, qui se complexifie d’épisode en épisode.
J’aime vraiment beaucoup ce format. Il m’apparait très pertinent pour ce type d’intrigue. De plus, le fait de ne pas tout lire à la suite me donne vraiment l’impression d’être devant une série TV. C’est très stimulant. Merci à Cécile Duquenne pour cette belle initiative !


Je lui ai mis :

FICHE TECHNIQUE :

foulards-rouges-duquenne-bragelonne-snark-avis


Titre : Paint It Black 
Saga : Les Foulards Rouges (Saison 1, épisode 3) 
Auteure : Cécile Duquenne 
Éditions : Bragelonne (19 mars 2014)

Collection : Snark
72 pages
2,99€
Extrait : 
"Lors du voyage de retour, les deux mille kilomètres se déroulèrent dans une ambiance taciturne. La jeune femme avait choisi de se murer dans le silence. Il s’y résignait lui aussi. Toute conversation déboucherait inévitablement sur une dispute, entraînant des questionnements à la fois houleux et gênants auxquels il n’avait aucune envie de répondre."







De la même auteure, j'ai également lu : 
- Les Foulards Rouges, saison 1, épisode 1 : Lady Bang and the Jack 
- Les Foulards Rouges, saison 1, épisode 2 : Six Feet Under 
- La Tour

Partage !

0 petits mots