Chronique - Je suis CharLiberté d'Arthur Ténor, un excellent support pour expliquer les attentats aux collégiens !

charlie-hebdo-tenor-lecture-attentat-canard-liberté

Quand Arthur Ténor m’a proposé de lire son roman jeunesse, Je suis CharLiberté, j’ai été curieuse de voir comment il allait aborder les thèmes difficiles que sont l’extrémisme, la liberté d’expression et le terrorisme. Il n’est pas toujours facile de discuter avec des enfants de ces notions et de leur expliquer le pourquoi du comment … Alors je me suis dit que le roman serait peut-être un bon support pour en parler. 

Choqué par les attentats du 7 janvier 2015, et particulièrement par le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, un collégien de 15 ans prend brutalement conscience que les valeurs de la République, ses valeurs sont en danger. Sa réaction est de créer un journal satirique, avec trois camarades de sa classe de 3ème, dont un dessinateur talentueux. Pourtant, très vite ils doivent faire face à des réactions qui visent à réduire, voire anéantir leur libre expression. Que ce soit de simples appels à « ne pas froisser les susceptibilités », aux accusations les plus délirantes, rien ne les fait dévier de leur volonté de faire de Charliberté, un lieu d'expression ouvert, et où l'on se marre. Les plus virulents de leurs détracteurs ne supportent pas ces « intellos » qu'ils ne comprennent pas. C'est une bande de quatre garçons en perdition sociale et même humaine. A leur violence verbale, vient s'adjoindre celle des ultra-religieux opportunistes. Tout est mélangé,  dénigré, déformé, sans parvenir à empêcher Charliberté de conquérir un lectorat grandissant. Et au fond, tout va bien, puisque c'est ça la démocratie : des débats, des confrontations d'idées et de convictions, des oppositions parfois musclées… dans l'acception des vérités de chacun. 


Je me suis lancée dans cette lecture sans aucun a priori, sans attentes et sans même avoir lu la quatrième de couverture. J’y ai découvert un parallèle saisissant. Je suis CharLiberté, c’est l’histoire de Charlie Hebdo, en version collège et avec des journalistes de 15 ans. Si le cadre est différent, les difficultés et le combat sont les mêmes.


Tom, notre héros, a certainement plus de réflexion que beaucoup de gens. J’ai trouvé son personnage très charismatique, juste dans ses répliques. Il incarne la liberté d’expression et les valeurs que forment la démocratie. Il est également plein de jugeote et son caractère malin m’a surprise plus d’une fois.

J’ai aimé que l’histoire nous soit racontée par Sarah. Elle aussi fait partie de l’aventure mais elle est plus en retrait, plus neutre pendant une bonne partie du roman. Elle nous détaille les faits à travers un point de vue qui prend très peu partie, ce qui aide à avoir une bonne lisibilité sur les évènements.

Tous les ingrédients sont présents pour expliquer au jeune public ce qu’est un journal satirique et surtout pourquoi il dérange. Nos journalistes en herbe sont confrontés aux mêmes situations que celles que nous avons observées ces dernières années et surtout ces derniers mois. Jalousie, gêne, rejet, colère, pressions psychologiques et agressions physiques, jusqu’au point de non-retour. On voit les évènements s’enchaîner et se dégrader, sans pour autant prendre conscience tout de suite que les choses peuvent très vite tourner au drame.

J’ai aimé la fin du roman. Elle est percutante. Elle appuie là où ça fait mal. Alors qu’un enfant n’aurait pas forcément pu apprécier l’ampleur des dégâts qu’on fait les attentats contre Charlie Hebdo, ce roman les plongera dans la même ambiance et leur permettra de toucher du doigt l’absurdité du drame. Il pourra se rendre compte de la gravité de l’acte.

Je pense que ce roman ferait un excellent support de discussion entre collégiens et parents/professeurs/encadrants qui souhaitent aborder avec eux et à leur échelle le sujet de la liberté d’expression. Beaucoup de questions et de compréhension peuvent découler de ce texte.

Bien que tragique, la morale de l’histoire est également heureuse. Je suis CharLiberté n’est ni noir ni triste. Il est réaliste jusque dans le plaisir que procure le fait de se sentir libre de tout dire et d’aborder tous les thèmes. Il montre bien qu’au-delà d’une minorité extrêmement dangereuse, la liberté d’expression est appréciée, voire félicitée par la plupart des gens, même quand ils sont visés par les caricatures. Même si les faits racontés sont  durs, ce roman permet aussi de relativiser et de tout remettre en contexte, pour mieux se rendre compte d’une part de l’absurdité du terrorisme mais également à quel point s’exprimer librement est important.

Arthur Ténor a su trouver les mots justes dans une formule simple pour aborder des notions complexes. Je pense même que certains adultes pourraient y trouver quelques réponses tant la situation est exposée avec bon sens et limpidité. Je conseille cette lecture à tous ceux qui veulent comprendre, expliquer ou simplement se souvenir. 

Je lui ai mis :

Fiche technique :

charlie-hebdo-tenor-lecture-attentat-canard-liberté



Titre : Je suis CharLiberté !
Auteur : Artur Ténor
Éditions : Scrinéo (6 janvier 2016)
Collection : Jeunesse
146 pages
8,90€


Livre lu en partenariat avec Arthur Ténor et la maison d’éditions Scrinéo. Merci à eux pour leur confiance !

Partage !

4 petits mots

  1. Il est à la librairie, j'y jetterai un œil tiens :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille vraiment, il est excellent !

      Supprimer
  2. Une magnifique chronique, pas seulement parce qu'elle est positive, mais par la qualité et la subtilité de l'argumentation. Admiratif, je dis un grand merci à son auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup à vous de m'avoir donner l'occasion de vous lire, mais aussi tout simplement pour avoir écrit cet ouvrage, qui, j'en suis sûre, saura aider de nombreuses personnes à lire plus clairement l'actualité trouble de notre pays !

      Supprimer