Les Foulards rouges, alerte ovni littéraire !

foulards-rouges-bagne-cécile-duquenne

Les Foulards Rouges de Cécile Duquenne est le plus gros ovni littéraire que j’ai pu lire ces dernières années. Non pas que l’intrigue soit totalement perchée, mais il s’agit plutôt d’un mélange fou de genres qui n’ont pas l’habitude de se croiser. Tu te doutes bien que j’ai adoré l’expérience. Retour sur une saison 1 particulièrement palpitante.

Sur Bagne, Lara traverse les étendues désertiques pour remplir ses contrats. Car Lara est une Foulard Rouge, appelée à faire régner la loi à grand renfort de balles. Et sur cette planète-prison où les deux-tiers de la population sont des hommes, anciens violeurs ou psychopathes, c’est une vraie chance pour une jeune femme comme elle de ne pas avoir fini dans un bordel.

En plus, elle fait plutôt bien son boulot – on la surnomme même Lady Bang. Mais Lara n’a pas obtenu ce job par hasard – tout comme elle n’a pas atterri dans cet enfer par hasard. Elle doit tout ça à quelqu’un en particulier, à qui elle en veut profondément... et qui, pourtant, a quelque chose à lui offrir – une chose qui n’a pas de prix. Lara acceptera-t-elle de baisser un peu sa garde et de se lier à de dangereux criminels comme le mystérieux Renaud ? Si elle veut reprendre son destin en main et ne pas finir ses jours ici, elle n’aura pas vraiment le choix...

Pour te parler des Foulards Rouges, j’aurais pu te dresser la liste de toutes les originalités dont le récit fait preuve tellement je l’ai trouvé hors du commun. Cécile Duquenne sort complètement des sentiers battus en réinventant le space opera*. Les aventures de Lady Bang, son héroïne au caractère bien trempé, interviennent dans un mélange addictif de dystopie façon steam-punk sur fond de western, le tout saupoudré de fantasy. On ne sait plus où donner de la tête tellement il y a à voir !

L’originalité se poursuit dans un découpage très particulier du récit. La saga est divisée en 3 saisons (dont la dernière est encore à paraitre) de 7 épisodes chacune. Comme pour une série tv, le suspens est à son comble à la fin de chaque opus. Heureusement que des intégrales par saison sont disponibles, ça évite de se mordre les doigts d’impatience.

Les personnages sont tous plus colorés les uns que les autres et servent parfaitement l’histoire. Lady Bang est une femme pleine de ressources et il en faut pour survivre dans son milieu. Elle n’est évidemment pas seule dans sa quête mais ne peut se fier à personne. C’est une lutte de tous les instants qu’elle doit assumer malgré elle.




J’ai beaucoup aimé Renaud, l’autre personnage principal. C’est un être riche en surprises et en énigmes. Les informations le concernant sont distillées judicieusement tout au long de cette saison 1. La suite promet aussi d’être encore plus étonnante puisqu’il sait des choses que l’autrice a bien pris soin de ne pas révéler pour le moment.

Comme tout space opera, c’est une intrigue dense qui est au cœur de la saga. On retrouve un univers assez proche du notre à l’exception près que la technologie et la conquête spatiale sont beaucoup plus avancées. La situation politique de la Terre est également très différente et tant plus vers le despotisme qu’autre chose. Les relations interplanétaires sont tendues à souhait, amenant un grand éventail de possibilités pour nos héros.




L’intensité du roman monte progressivement en puissance durant cette première saison, jusqu’à exploser dans les deux derniers épisodes. Je n’ai pas pu lâcher le bouquin avant d’avoir fini et je pense très sérieusement à lire la suite rapidement. Je me suis attachée aux personnages et j’ai envie de savoir comment va se poursuivre leurs aventures. Il faut dire que Cécile Duquenne a laissé quelques indices qui promettent beaucoup.

Les Foulards Rouges a de grandes chances de plaire à tous ceux qui sont en mal de duels aux pistolets et d’atterrissages forcés de navettes spatiales. Je souligne que pour une fois l’intrigue n’est pas uniquement réservée à ses messieurs et que les femmes auront elles-aussi leur part du gâteau (peut-être même une plus grosse, mais n’y voit pas un jeu de mots graveleux).

..........................................................
Les Foulards Rouges, saison 1 : Bagne de Cécile DUQUENNE
Publié chez Bragelonne, collection Snark (2015)
304 pages - 24 €


* Le « space opera » est un sous-genre de la science-fiction qui fait notamment intervenir une intrigue géopolitique complexe sur un fond de conquête spatiale. Star Wars et Star Trek en sont les exemples les plus populaires.



Publié dans :

Partage !

0 petits mots