Breizh Tour #2 : la Cité d'Aleth


Pour ce deuxième épisode de notre Breizh Tour, je t'emmène sur la côte la Côte d’Émeraude, à Saint-Servan. La Cité d'Aleth se trouve au sud des remparts de Saint-Malo et offre une vue imprenable sur la baie de la Rance, réputée pour sa douceur de vivre. On y va ? 

La Baie de la Rance

J'ai découvert Aleth par hasard, alors que je me rendais pour la première fois à Saint-Malo. Ma voiture m'a conduite toute seule à la tour Solidor, où j'ai décidé de faire étape. C'est après, quand j'ai grimpé au sommet du promontoire, que j'ai découvert que la cité corsaire n'était pas bien loin. Le hasard fait bien les choses puisqu'il m'a offerte une magnifique matinée. Regarde un peu le point de vue ! 

C'était à marée haute et le ciel était parfaitement dégagé ce matin-là. J'ai adoré découvrir les petits bateaux, les îlots engloutis par la mer et les châteaux de l'autre coté de la baie. Je crois bien que je n'avais jamais vu une eau aussi bleue en France depuis longtemps. Moi qui suis habituée aux plages de l'Atlantique, je comprends mieux pourquoi ce petit coin-là de la carte porte le nom de Côte d’Émeraude. Depuis ma visite, je n'ai qu'une seule idée en tête : y retourner pour m'y baigner !




La Tour Solidor 

La Tour Solidor est la première chose qui saute aux yeux quand on découvre le port de Saint-Servan. Il s'agit d'un donjon érigé au Moyen-Âge, en 1369 et 1382, par le Duc Jean IV de Bretagne. Bien évidemment, il s'agissait de contrôler de la baie de la Rance. A l'époque, Saint-Malo se rebellait contre l'autorité du Duc qui n'a eu d'autres choix que de construire ses propres fortifications pour assoir son pouvoir. 

La Tour a ensuite été transformée en prison à partir de 1756 et le pont-levis remplacé par un pont en pierre, celui qu'on connait encore aujourd'hui. Ce sont majoritairement des religieux·ses et des militaires qui y ont été enfermés pendant la Révolution et l'Empire. 

De nos jours, le monument se visite puisqu'il abrite le musée international du Long Cours et Cap Horniers en l’honneur des voyages à la voile des longs-courriers.
Alerte bon plan !
1 entrée pour la Tour Solidor offre 1 entrée gratuite pour
le musée d'histoire de Saint-Malo, et vice-versa. ;)



L'Histoire de la Cité d'Aleth

Parce que c'est plus facile pour moi de te présenter Aleth en 10 points d'Histoire, voilà une petite liste (non exhaustive) de la très longue occupation du promontoire. Tu va voir, il s'y en sont passé des choses, à Aleth !

01. Déjà à l'époque de Phéniciens, la Cité d'Aleth était une place forte du commerce fluvial et maritime. Sa position stratégique permettait de développer les échanges avec les îles anglo-saxonnes. 

02. Aleth a été la capitale des Coriosolithes, un peuple gaulois qui a vécu
autour de 80 avant notre ère. 

03. Les premières fortifications du promontoire d'Aleth ont été édifiée entre 270 et 280 de notre ère en raison des troubles que subissait l'Empire romain. Aujourd'hui, il ne reste plus qu'un tout petit morceau du rempart qui faisait 1,4 km de long à l'époque.

04. Aleth est détruite par les Alains puis les Saxons au Ve siècle. Elle est à nouveau écrasée par les Francs aux VIIe siècle, puis plusieurs fois par les raids Normands au IXe siècle. On ne peut pas dire que ce début de Moyen-Âge lui ai été très favorable ... 

05. Les ruines de la cathédrale Saint-Pierre, pillée et détruite par les Normands dont on vient de parler, sont aujourd'hui toujours visible. Il ne reste que les murs de l'abside et ses fondations.



06. La montée des eaux de la baie et les raids Normands ont poussé les populations médiévales du XIIe siècle à se réfugier dans l'enceinte de Saint-Malo. Au siècle suivant, cette voisine, forte de sa position dominante, ruine la cité d'Aleth à coups de taxes. Malgré une révolte, Aleth est définitivement supplantée par la cité corsaire en 1255. Aujourd'hui, il ne reste que la Tour Solidor, vestige de cette période de prospérité.

07. En 1759, un fort d'artillerie est construit par le chevalier Charles Mazin afin de protéger Saint-Malo, l'embouchure de la Rance et l'actuel Saint-Servan des menaces anglaises. Ces fortifications, quoique modifiées durant la Seconde Guerre Mondiale (j'y viens justement), sont encore debout aujourd'hui. 

08. Alors que le fort était à désaffecté depuis 1914, les nazis ont pris les commandes du monument et l'ont truffé de galeries pour relier les 32 bunkers et 8 cloches blindées qu'ils ont installé tout autour du promontoire. Il devient le centre de commandement d'un très vaste réseau de fortifications s'étendant dans toute la baie de la Rance, connu sous le nom de Festung St-Malo et dirigé par le colonel Andreas Von Aulock.

09. Ce sont les forces aériennes américaines qui ont libéré la Cité d'Aleth (et Saint-Malo) le 17 août 1944, après 8 jours de pilonnage intensif et de nombreux morts chez les Alliés. Le fort allemand est aujourd'hui un memorial 39-45. Immersion garantie !

10.  Les 1200 m de souterrains aménagés par les Allemands ont été exploités comme champignonnières dans les années 1970. En été, ses galeries sont ouvertes lors de visites guidées.



Et voilà, notre petit tour d'Aleth touche à sa fin. J'espère que le voyage t'a plu. Pour ma part, je ne peux que vivement te conseiller d'aller y faire un tour. C'est même presque plus joli que Saint-Malo en elle-même, et tu pourras boire un verre en face de la mer sur le port de Saint-Servan !

Prochaine étape (sans grande surprise) : Saint-Malo !

...............................................
La Cité d'Aleth
Quartier Saint-Servan, 35400 Saint-Malo
  

Partage !

2 petits mots

  1. Magnifique ! Et j'adore les petites anecdotes historiques hihi... (par contre, je crois qu'une petite coquille s'est glissée dans le 8., au début)

    RépondreSupprimer