Les révélations du Fils de la Lune


Je te quittais il a à peine quelques semaines avec une chronique dithyrambique sur le tome 1 du Puits des Mémoires de Gabriel Katz. Dans le deuxième volet du cycle, que j’ai dévoré immédiatement à la suite, l’auteur ne s’embarrasse (presque) plus de mystère. Les révélations du Fils de la Lune sont copieuses à souhait. Ça vaut bien une petite chronique.

Résumé (avec spoilers sur le tome 1) :
Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque…
Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil.

Avec le recul, je me rends compte que La Traque avait imprimé de manière forte son rythme effréné sur ma lecture. Mon sentiment pour Le Fils de la Lune est légèrement différent. Certes le tome n’est pas dénué de rebondissements, mais l’auteur les traite de manière différente. Les perspectives et les points de vue changent, et mon avis aussi.

Notre trio de fugitifs amnésiques est contraint d’embarquer pour une nouvelle contrée. Le décor et l’ambiance ne sont pas les mêmes pourtant leur camaraderie est immuable. Certaines scènes sont d’ailleurs d’anthologie. On retrouve l’humour qui caractérise leurs relations et surtout leur aura si caractéristique. C’est toujours un plaisir de les suivre, où qu’ils aillent.

Un virage dans la narration

Pourtant au milieu du volume, l’intrigue prend un tournant qui casse le rythme effréné auquel on s’est habitué dès le début. Les évènements se font plus posés, mais pas moins intenses. Le halètement des personnages, comme du lecteur, laisse place à plus de réflexion, et peut-être à moins de surprise du côté du déroulement de l’histoire.

L’étonnement se trouve ailleurs, dans les nombreuses révélations qui sont distillées tout au long du tome. On apprend d’un même qui sont Karib et Olen, puis l’identité de Nils est dévoilée elle-aussi. Ce n’est pas pour autant qu’on connait le fin mot de l’histoire. Il faudra attendre le tome 3 pour réellement prendre l’ampleur de l’intrigue.




Ce tome 2 voit également intervenir d’autres points de vue que ceux de nos héros. Des scènes annexes enrichissent le récit. Ces fenêtres ouvertes sur les antagonistes de l’histoire permettent de mieux cerner les enjeux de la saga. La cruauté des uns et la faiblesse des autres dépeignent un paysage contrasté et subtil, bien plus vaste que la simple histoire de trois hommes victimes d’une machination.

Le Fils de la Lune ne souffre pas vraiment de sa délicate position de deuxième tome. L’intrigue s’épaissit, l’univers prend plus de couleurs et on arrive à toucher du doigt ce qui plait tant aux fans de Fantasy, aka la complexité d’un monde où la stratégie fait légion.

Un ressenti partagé

Étant donné que j’avais beaucoup aimé la vivacité du premier tome, j’ai un peu fait la grimace face au virage que prend le deuxième. Au milieu du volume, j’ai eu très peur que le rythme ne s’enracine dans quelque chose de trop linéaire. Heureusement, les révélations et l’humour font défiler les pages rapidement.

Mes attentes pour le troisième et dernier tome sont  très (trop ?) fortes. Même si on ne peut décemment pas se plaindre de ce que nous sert l’auteur, j’espère quand même que l’énergie du début va revenir vite. J’ai aussi très envie de connaître le dénouement final et de voir comme Olen, Karib et Nils vont réagir face à leur destin.

Gabriel Katz a l’habitude de prendre ses lecteurs à contrepied. Je m’attends à tout, même si j’ai ma petite idée sur le fin mot de l’histoire. J’espère sincèrement que je me trompe et qu’il ira me chercher là où je ne l’attends pas. Je ne serais pas déçue si la fin est comme celle que l’imagine, mais je n’aurai pas le frisson du coup de massue final. Il n’y a plus qu’à lire Les Terres de Cristal pour avoir le fin mot d’histoire. 


.................................
Le Puits des Mémoires, tome 2 : Le Fils de la Lune de Gabriel Katz 
Publié chez Scrinéo (2012) 
407 pages - 16,90 €




Partage !

1 petits mots

  1. Je n'ai pas ressenti comme toi une si forte différence entre la narration du premier et deuxième tomes. Mais comme j'avais mis un peu de temps à rentrer dans La Traque, j'ai été contente de voir que j'ai davantage apprécier Le Fils de la lune. Les nouveaux points de vue m'ont beaucoup plu et les révélations sont bien amenées.

    RépondreSupprimer