Breizh Tour #3 : Saint-Malo la corsaire


En avant, pirates ! La troisième étape de notre Breizh Tour nous emmène à Saint-Malo, la cité corsaire. Les remparts, la mer, l'eau turquoise et les chapelets d’îlots nous attendent. En été ou en hiver, le spectacle est toujours aussi impressionnant que magnifique. 

  

La vue depuis les remparts

Évidemment, c'est l'incontournable de Saint-Malo. Les remparts encerclent entièrement la cité et la rendent imprenable, tant pour les envahisseurs que pour les yeux des promeneurs. Mais avant de rentrer à l'intérieur pour voir ce qui s'y passe, je te propose de grimper jusqu'au chemin de ronde pour en faire le tour. Le port de plaisance laisse place à la mer et à ses nombreuses îles. Ce jour-là, la mer était basse et turquoise. Qui a dit qu'il faisait toujours mauvais en Bretagne ? 

Je garde un souvenir particulièrement plaisant de ce petit tour de la cité. Il faut s'armer de bonnes chaussures - le chemin est long - mais gouter à cette vue paradisiaque vaut le détour. Les cheveux au vent et le visage au soleil, la marche est ressourçante. Je te conseille tout de même d'y aller hors saison, pour éviter les cars de touristes.
Bon à savoir :
Si la balade sur les remparts et dans la cité intra-muros est entièrement gratuite,
tous les parkings autour sont payants. Le tarif n'est toutefois pas excessif.



 
 
 

Le Cité intra-muros 

A l'intérieur des remparts, le paysage est aussi surprenant. Les rues sont quasiment toutes piétonnes et pavées, ce qui laisse tout le loisir de découvrir tranquillement la cité. Les boutiques sont nombreuses. Les grandes enseignes se battent avec les petites échoppes à souvenir. Un bol bretons, un drapeau corsaire, des confiseries made in Breizh, il y en a pour tous les gouts (et tous les budgets). 

Loin de m'attirer plus que ça, je me suis vite détournée des commerces pour observer l'architecture et tous ces petits détails qui rendent un lieu unique. Les dates sur les façades des bâtiments, les plaques d'égouts, les boites aux lettres originales, les contreforts de l'église, ... Cette petite ville dans le ville est pleine de surprise. J'y ai même trouvé une licorne, c'est pour dire !






10 anecdotes historiques

Parce que quelques anecdotes historiques sont toujours bonnes à retenir pour briller en société, en voici quelques malouines. 

01. Saint-Malo, le personnage historique, est venu du Pays-de-Galles pour s'installer sur le rocher qui prendra son nom en 541. Avant cette date, seule sa voisine la Cité d'Aleth était occupée.

02. Durant la seconde partie du Moyen-Âge, le port de Saint-Malo a été ballotté entre la royaume de France et le duché de Bretagne à cause de sa position stratégique. Français de 1395 à 1415, il est ensuite breton jusqu'en 1488, puis à nouveau français par la suite. Toute une histoire ! 

03. La cité corsaire a été indépendante de 1590 à 1594. Cette courte république est redevenue française suite à la conversion de Henri IV.

04. Durant cette période d’autonomie, la devise de la ville était « Ni Français, ni Breton, Malouin suis ». C'est un diction qui est resté fortement encré dans l'esprit des Malouins, encore aujourd'hui.

05. Au XVIIe siècle, Saint-Malo s'est beaucoup enrichie grâce aux échanges commerciaux avec d'autres ports du monde entier. C'est à cette époque que les corsaires font rage et que la ville prend son surnom de cité corsaire.


 

 

06. Plusieurs personnages illustres de l'époque moderne ont vu le jour à Saint-Malo, comme le philosophe Maupertuis, l'écrivain Chateaubriand et l'explorateur Jacques Cartier.  

07. A la Révolution, 60 contre-révolutionnaires vendéens ont été fusillés dans les dunes du Talard.
Ils avaient tous entre 16 et 19 ans.

08. Le premier établissement de bains de Saint-Malo a vu le jour en 1838. Il marque le début du tourisme balnéaire dans la région.

09. A la libération de Saint-Malo en aout 1944, 80 % de la ville intramuros est détruite par les bombardements alliés, qui pensaient à tord y déloger les Allemands. En réalité, ils ne se trouvaient pas dans la cité corsaire mais en face, à la cité d'Aleth. 

10. La devise officielle de la ville est « Semper fidelis » et on retrouve l'hermine sur ses armoiries, comme on peut le voir sur les plaques d'égouts de la ville.



  
 
  
→ Les premières étapes de Breizh Tour sont par ici : 

   •  Chateaugiron
   •  La Cité d'Ateh


.................................................
Saint-Malo
Ille-et-Vilaine, Bretagne 


Partage !

1 petits mots

  1. J'ai déjà étais à Saint-Malo et j'avais aussi adoré, je suis ravie d'en avoir appris un peu plus sur cette ville et son histoire grâce à ton article :) Merci !

    RépondreSupprimer