Le Pacte de Sang, une suite à la hauteur !


Il y a quelques mois, j’ai commencé la saga Rebecca Kean, de Cassandra O’Donnell. J’avais adoré le premier tome, Traquée, et c’est tout naturellement que j’ai enchainé sans trop perdre de temps avec Le Pacte de sang, une suite à la hauteur ! 

Résumé (avec spoilers) : 
Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n'ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série... bref je n'ai ni le temps, ni l'envie de m'occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m'a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à 16 ans et qu'on plaque son amant, on n'est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu'il est papa. Du moins, pas avant d' être passée d'abord faire le plein chez Joe, le marchand d'armes du coin.

Un tome très réussi !

Autant le dire tout de suite, ce volume-ci ne souffre pas du syndrome classique qui touche les deuxièmes tomes, la lenteur. Ici, l'histoire avance, et elle avance vite ! On retrouve notre Rebecca Kean, toujours aussi déterminée à mener sa vie comme elle l'entend. Pourtant, quelques failles apparaissent et ça ne rend le personnage que plus intéressant.

La situation politique de l'histoire se complexifie, ce qui donne naissance à plus d'intrigues. Rebecca marche sur des œufs tout au long de ce tome. Elle est mise en danger constamment et déstabilisée régulièrement. Cassandra O'Donnell ne la ménage pas et nous montre ce qu'elle a dans le ventre. J'adore ce genre d'auteur·trice qui n'hésite pas et pousse son récit dans ses retranchements.

En plus de Rebecca, son entourage évolue aussi beaucoup. Certains se dévoilent et d'autres se renforcent. Je pense notamment à sa fille, Léonora, qui prend une plus grande part que dans le tome 1. J'ai aimé la découvrir un peu plus. J'ai aussi adoré le personnage de Michaël, qui s'oppose à celui de Raphaël de manière très convaincante. Les personnages sont de plus en plus nombreux et Rebecca doit se débrouiller dans ce joyeux bazar. C'était excellent !

Le fil rouge de ce tome est à nouveau une enquête. Une course contre la montre s'engage pour coincer un tueur en série sanguinaire qui cherche à semer la pagaille entre les différentes espèces. J'ai bien aimé cet aspect-là du tome, même s'il passe pratiquement au second plan tellement la vie personnelle et sentimentale de Rebecca est compliquée. J'avais quand même deviné l'identité du coupable avant la fin, mais ça ne m'a pas vraiment dérangé.




Mais quelques défauts ... 

 Il y a quelques défauts toutefois. J'ai trouvé qu'à vouloir en faire trop, Rebecca perd en crédibilité et surtout en sympathie. Elle fait bien comprendre à tout le monde que c'est elle qui commande, mais peut-être qu'un peu plus de diplomatie lui serait bénéfique. Certes, le sale caractère est sa marque de fabrique mais j'espère qu'elle ne va pas tomber dans l'égocentrisme pur dans les tomes à venir ...

Un autre petit défaut me vient aussi en tête, l'absence de Raphaël. J'aurais aimé qu'il soit plus présent parce qu'il sert à temporiser l'action et à amener plus de réflexion à l'histoire. Michaël prend de la place et l'autrice a certainement du faire un choix entre les deux vampires, mais quand même. Heureusement que les quelques scènes avec Raphaël sont importantes. Ça promet pour la suite, et j'espère ne pas être déçue.

Le dernier petit point négatif résiderait selon moi dans les clichés du genre qui sont un petit peu plus présents dans ce tome-ci. L'héroïne qui fait succomber tous les hommes, la sacra-sainte guerre entre vampires et loup-garous, l'identité du tueur sanguinaire, ... Il ne vaudrait pas que la saga vire à la caricature. En même temps, n'est-ce pas ce qu'on en attend ? Une chose est sûre, la toile de fond reste originale et les enjeux sont plutôt bien pensés. Ça sauve le reste ! 

Comme tu peux le lire, je me suis totalement laissée prendre au jeu de cette saga légère et sans prise de tête. C'est le genre de lecture qui fait du bien parce que c'est une valeur sûre. Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant été captivée par de l'urban fantasy. Les Rebecca Kean semble d'excellents crus et pour ma part, la suite ne va pas tarder à être dévorée.


Je te laisse avec la chronique audio, disponible en podcast sur Youtube !


......................................................................
Rebecca Kean, tome 2 : le Pacte de Sang de Cassandra O'Donnell 
Éditions J'ai lu, collection Darklight (2011)
574 pages - 12,50 €



Publié dans :

Partage !

0 petits mots