Ecosia, Lilo, Ecogine : des moteurs de recherche écologiques ?

go-green-recherche-ecologique

Qui a dit qu'être écolo, ça se résumait à trier ses déchets et manger bio ? Aujourd'hui, je te propose d'aller plus loin. Toi qui arpente le web à l'aide de ton ami Google, sais-tu qu'il existe d'autres moteurs de recherche plus verts ? Ils plantent des arbres, financent des projets green ou réduisent ta consommation d’électricité. Petit tour d'horizon !

J'ai fait une sélection non exhaustive des moteurs de recherche les plus connus et les plus intéressants à mon goût (qui ne sera pas forcément celui de tout le monde, j'en conviens). Évidemment, cet article n'a rien de sponsorisé et tous les services que je vous liste dans cet article sont gratuits.

Ecosia

Ecosia est certainement le plus connu de tous. Il s'agit d'une création allemande, lancée en 2009, avec l'objectif de lutter contre la déforestation. Ce sont les liens publicitaires qui génèrent des revenus. 80 % des bénéfices sont reversé à des partenaires présents au Pérou, au Burkina Faso et à Madagascar. Cet argent sert à planter des arbres dans ces pays, plus de 25 000 000 à l'heure actuelle pour 6,6 millions d'euros collectés en 8 ans. 

En plus de cette démarche, Ecosia propose des EcoLinks, qui génèrent des dons lors des achats en ligne des utilisateurs en collaboration avec des sites marchands. Lorsque le lien est activé, ce sont jusqu'à 5 % du montant dépensé qui sont reversés à Ecosia. En plus de ça, ce moteur de recherche s'engage à neutraliser 100 % de ses émissions de CO2 issus des serveurs, locaux et autres. C'est plutôt pas mal, non ? 


https://www.ecosia.org/


Lilo

Tu en veux davantage ? J'ai ce qu'il te faut ! Lilo est une start-up française, fondée en 2014 et financée de manière participative via Ulule (pour son lancement uniquement). Il s'agit d'un moteur de recherche qui finance des projets sociaux et environnementaux en reversant 50 % des bénéfices liés aux liens publicitaires. 

Son fonctionnement est très ludique et implique de manière personnelle l'utilisateur·rice. Chacun de ses clics génère des gouttes, qu'iels peut reverser aux projets de son choix. Ces gouttes sont transformés en argent, qui est reversé tous les mois aux organismes bénéficiaires. Ils sont très nombreux et variés, allant de la lutte pour la protection animale aux œuvres caritatives contre le cancer. Il y en a pour tous les gouts (environnement, social, santé, éducation, etc.). Pour ma part, j'ai été super contente de voir que Sea Shepherd fait partie de la liste ! Cerise sur le gâteau, Lilo ne collecte pas les données personnelles et lutte contre le traçage publicitaire.

https://www.lilo.org/fr/

Ecogine

Né en 2008, Ecogine est la création de trois étudiants de Polytech'Nantes. C'est Google qui fournit les résultats de ce moteur de recherche, tout en reversant de l'argent à l'association Ecogine.org, elle-même finançant des associations à but environnementaux élues par les internautes. 

Le point fort de ce moteur de recherche, c'est sa transparence. L'utilisateur peut avoir accès à toutes les informations qui le concerne. Par exemple, l'hébergeur du site est soumis à une charte écologique stricte et consultable, et les comptes de l'association sont également disponibles sur demande. 

Ecogine a également la particularité de proposer des fonds d'écran HD à ses utilisateurs, tous axés vers la nature. Je dois bien avouer que ces images sont magnifiques. Ne pas afficher ostensiblement d'activités humaines fait du bien aux yeux. Même si ça peut paraitre futile, je trouve que l'initiative est plutôt sympa.  


https://ecogine.org/#


Ecocherche et Chercheco

Ecocherche et Chercheco sont eux moteurs de recherche qui ont pour objectif de faire baisser la consommation d'électricité de leurs utilisateurs. Tous les deux fournis en résultats par Google, ils mettent en avant le fait que l'utilisation de pixels noirs est moins gourmande en énergie que les pixels claires. Ainsi, l'économie serait de 5 à 10 %, ce qui aurait un impact tant sur le budget électricité que sur l'éconologie liée à sa production.

Dans la même veine, il existe également des versions "black" de Google, toutefois cette théorie fait polémique. En effet, si l'économie était réelle du temps des écrans cathodiques (parce qu'un pixel noir est un pixel qui n'est pas alimenté), elle n'est pas forcément très probante de nos jours. Sur les écrans rétroéclairés, la très grande majorité utilisée de nos jours, un pixel sombre laisse quand même passer la lumière. Faisant ce constat, peut-être que la consommation d'électricité serait tout de même moindre, mais je n'ai pas réussi à trouver d'article vraiment détaillé sur le sujet... 


http://www.ecocherche.org/


Voilà pour ce tour d'horizon des moteurs de recherche écologique (et parfois économiques). Évidemment, ils ne sont pas tous là. Si tu en connais d'autres qui te paraissent tout aussi pertinents, n'hésite pas à laisser un petit commentaire. Je serais très curieuse de voir ce que tu as à me proposer. Je pense que chacun·e peut trouver son bonheur sur le net tout en œuvrant activement à une écologie plus saine. Il suffit de changer quelques petites habitudes de consommation.




Partage !

1 petits mots

  1. Merci à Lucile pour cet article concernant les moteurs de recherche écolo. Pour ce qui concerne écogine .org, je voudrais préciser que nous venons de fêter notre 10 ème anniversaire avec la mise en ligne d'une nouvelle version encore plus éthique encore plus respectueuse de l'environnement et de la vie privée des internautes qui utilisent notre moteur de recherche. Enfin, je rappelle que nous sommes une association qui fonctionne uniquement grâce des bénévoles .
    Merci aux amis de la nature qui utilisent écogine.org. Jean-Luc CRABOL Président de l'association Écogine.org.

    RépondreSupprimer