Road trip en Grèce #1 : étapes, budget et paquetage

grèce-cyclades-koufonisia

Ah, la Grèce... Le pays rêvé pour une archéologue, non ? J'avoue ne pas avoir eu à réfléchir bien longtemps quand on m'a proposé d'y aller pour les vacances d'été 2018. Tout était réuni : une copine grecque prête à nous faire découvrir son pays, un mariage à célébrer sur place et une envie folle d'aller à l'étranger (c'est mon premier voyage en tant "qu'adulte"). En avant pour le monde hellénistique. Homère, Platon et Pythagore n'ont qu'à bien se tenir ! 

Passer 15 jours et 14 nuits sur place demande quelque peu de logistique, surtout quand on prévoit de faire beaucoup d'étapes pour visiter un maximum. Dans cet article introductif, on va parler choix d'itinéraires, budget et paquetage. Il faut bien commencer quelque part, alors autant évacuer les questions pragmatiques d'entrée de jeu. Je t’inonderai de photos à couper le souffle dans les prochains articles.

Les étapes

Le voyage s'est découpé en trois boucles, avec toutes pour point de départ Athènes et le Pirée. Nous avions deux impondérables : le séjour à Koufonissia partagé avec des copain·e·s, puis le mariage à Agrinio. Il y avait également deux objectifs principaux : les visites de Mycènes et de Delphes, dont on rêvait depuis des années, et surtout éviter le plus possible les coins à touristes. 

Évidemment, on voulait faire quelques sites emblématiques, mais aussi rencontrer des grec·que·s pour approcher leur langue, leur culture et leur mode de vie un maximum. On n'a pas laissé de place au hasard quant au choix de notre itinéraire. Tu l'as compris, avec un programme aussi dense, on n'a pas eu le temps de chaumer !





1ère boucle : Athènes, Mycènes et Nauplie

On a atterri le soir du mardi 19 juin à Athènes pour y passer deux jours. Le vendredi suivant, on a ensuite pris la direction de Nauplie, une petite ville à l'ouest du Péloponnèse. Non seulement, elle est très jolie, mais en plus elle présente l'avantage de se trouver à 1h seulement de Mycènes. Banco !

2ème boucle : les Petites Cyclades

Retour au Pirée le lundi 25 juin pour prendre le ferry le lendemain très tôt, direction les Petites Cyclades. C'est notre amie grecque qui a choisi Koufonissia pour notre séjour, nous promettant une eau turquoise et une île charmante préservée du tourisme de masse. Autant dire qu'on a trouvé le paradis sur Terre... Dommage qu'on a du repartir si vite ! Le ferry nous a ramené sur le continent dans la nuit du jeudi au vendredi.

3ème boucle : Agrinio, Delphes et Arachova

Le mariage a eu lieu le samedi 30 juin près d'Agrinio, en Grèce continentale. Alors qu'on avait vu Patras et son fameux pont à l'aller, on a décidé de passer par les montagnes au retour, pour visiter Delphes et dormir sur le Mont Parnasse à Arachova. Le 3 juillet, il fallait déjà reprendre l'avion...



Le Budget

Avec un portefeuille étudiant, la question du budget est toujours épineuse. Qu'on se le dise clairement, la Grèce est abordable, même avec peu d'argent de coté. De manière générale, peu importe le pays, le coût du transport et de l'hébergement peuvent être largement réduit en s'y prenant bien à l'avance et misant sur les auberges de jeunesse. Toutefois, on ne s'attendait pas à s'en tirer à si bons comptes !



Première bonne affaire : les billets d'avion à 170 € aller-retour pour un Nantes/Athènes. C'est pratiquement imbattable ! On est parti avec la compagnie Transavia en réservant 4 mois à l'avance nos billets. Deuxième bonne affaire : les chambres d’hôtels ou d'auberges à 25€ la nuit (pour 2). Les tarifs de pleine saison en Grèce ne s'étendent que du début juillet à la fin août. Troisième bonne affaire : la plupart des musées gratuits pour les étudiants, notamment Français. La Grèce adopte une politique culturelle bien différente de celle de la France en l'ouvrant au maximum pour que chacun·e y trouve son compte. En combinant ces trois avantages et nos capacités à fouiner sur les internets, il y a eu de quoi faire de sacrées économies !

Sur place, il ne nous restait pratiquement plus que les transports en commun, la nourriture et les souvenirs à débourser. Très honnêtement, les tarifs des trajets ne sont pas excessifs, manger ne coute pas grand chose et les petits vendeurs à la sauvette font des prix parfois imbattables. Non, vraiment, on ne peut pas dire que la Grèce est une destination onéreuse. En tout et pour tout, ce voyage nous a couté seulement 600 € chacun...


Le paquetage

S'embarrasser avec de grosses valises durant un road trip, très peu pour nous. On a choisi de voyager léger. Très léger ! Pas de bagages en soute, seulement 1 sac à dos chacun, de 30 et 35 L. Ce sont les normes imposées par bien des compagnies aériennes. Malgré le fait qu'on soit de nature assez peu matérialiste, il a quand même fallu ruser au moment de tout caser dans un espace aussi restreint.

Quelques shorts et t-shirts, un maillot de bain, une paire de chaussures de marche et une paire de sandales. Une trousse de toilette minimaliste. Un petit peu de maquillage (mariage oblige...). Un livre chacun et le tour est joué ! Pas d'appareils photo, tous les clichés que vous verrez ont été pris avec nos téléphones, notre seul électronique embarqué. On a lavé nos vêtements à la main sur place plusieurs fois, et on a improvisé en cas de besoin.

J'avais ajouté au dernier moment un mini sac à dos de 10 L roulé, histoire de nous ajouter un peu de "rangement" une fois sur place. C'était finalement une très bonne idée, puisqu'il nous a permis de stocker le peu de nourriture qu'on achetait sur place, ou de sac de plage, au choix. Pratique ! Avec 6 et 8 kg sur le dos, cette formule extra-light nous a très bien convenu.


grèce-mycènes-voyage

Voilà pour ce premier article. Je sais qu'il n'aborde pas les questions les plus funs, mais je me voyais mal ne pas poser le cadre. Si tu as des questions, n'hésite pas. J'y répondrai avec plaisir. Autrement, je te donne rendez-vous dans quelques jours pour la suite de ces aventures grecques, avec beaucoup plus de photos, promis !



Partage !

0 petits mots